Publicité

14 mai 2021 - 11:00

Vaccination contre la COVID-19

Au tour des 18-24 ans de prendre rendez-vous

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Ce que Québec a baptisé La semaine des jeunes se conclut aujourd'hui avec l’ouverture de la vaccination pour les personnes de 18-24 ans du Québec.

À l’instar des autres tranches d’âge, la prise de rendez-vous pour les 18-24 ans s’est ouverte une journée plus tôt que ce qui avait été prévu au calendrier. Ainsi les personnes de ce groupe d’âge peuvent désormais prendre rendez-vous pour recevoir leur première dose de vaccin contre la COVID-19.

Rappelons qu’en début de semaine, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lançait un appel aux jeunes de la province pour les inciter à prendre rendez-vous pour obtenir leur vaccin.  Selon le ministre, les jeunes ont un rôle crucial à jouer pour atteindre l’objectif visé par Québec, soit 75% des personnes vaccinées. « On a besoin que vous nous surpreniez, que vous alliez vous faire vacciner en grand nombre. Le vaccin va nous permettre de diminuer la contagion. Même si vous savez que vous êtes moins à risque de tomber malade, vous pouvez protéger les autres », a-t-il laissé entendre.

Selon la Direction de la santé publique de la Montérégie, depuis l’ouverture de la campagne de vaccination, 42,9 % des résidents desservis par le RLS Vaudreuil-Soulanges avaient reçu au moins une dose de vaccin. Dans le Suroît, ce taux atteint 51,4%, consacrant la région comme celle étant la plus vaccinée. Un total de 609 888 personnes ont été vaccinées en Montérégie.

Au tour des adolescents

D’ici la fin de l’année scolaire, les adolescents de 12 à 17 ans seront eux aussi vaccinés. Québec prévoit impliquer le milieu scolaire pour cette campagne de vaccination. Selon les projections, les adolescents devraient recevoir leur deuxième dose de vaccin lors de la rentrée scolaire en septembre.

En conférence de presse, le 6 mai, le ministre Dubé soulignait:  « Santé Canada, a approuvé le vaccin de Pfizer pour les 12 à 17 ans. Notre Santé publique nous a dit que nous pouvions aller de l’avant avec la vaccination. C’est une très bonne nouvelle. Le CIQ (Comité sur l’immunisation du Québec) va nous donner un avis confirmant l’utilisation pour cette clientèle-là ».

Tous les détails entourant l’organisation de la vaccination chez les adolescents seront présentés prochainement, lors d’un point de presse où devrait participer le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Plus d’AstraZeneca en première dose

Finalement, rappelons que Québec a annoncé, ce jeudi, que le vaccin AstraZeneca ne sera plus offert comme première dose. Cette décision du gouvernement s'appuie sur les recommandations du Comité d'immunisation du Québec (CIQ), dans une mise à jour de son avis sur l'utilisation du vaccin contre la COVID-19. Les études se poursuivent sur un scénario vaccinal mixte quant à la réponse immunitaire conférée.

Notons que les cas de thrombose sont considérés comme une complication possible du vaccin AstraZeneca, mais qu'ils demeurent très rares, soit environ 1 cas sur 100 000 vaccins administrés lors de la première dose. Lors de l'administration de la seconde dose, ce taux est encore plus bas, soit 1 cas sur 1 000 0000.

Rappelons que l'efficacité d'une dose du vaccin d'AstraZeneca est élevée et durable, et que son efficacité apparaît optimale lorsque l'intervalle entre les deux doses est de 12 semaines ou plus. Ce vaccin s'avère donc sécuritaire, efficace et il n'est pas recommandé de devancer l'administration de la seconde dose.

Les rendez-vous pour une première dose d'AstraZeneca qui étaient prévus aujourd'hui seront annulés. Les pharmacies contacteront les personnes concernées pour planifier un nouveau rendez-vous rapidement.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.