Publicité

12 janvier 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:19

COVID-19

Rappel: visites interdites à l'Hôpital du Suroît

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

En raison de la hausse du nombre de cas de COVID-19 dans la population, de la transmission soutenue dans la communauté, de l’apparition d’éclosions sur certaines unités de soins ainsi que des taux d’occupation élevés dans les hôpitaux, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest interdit, et ce, jusqu’à nouvel ordre, les visites à l’Hôpital du Suroît.

Seules les visites pour raisons humanitaires suivantes seront autorisées :

  • Accompagnateur d’une personne en fin de vie (décès imminent dans les prochains 48 h pour les usagers en zones froides et dans les prochains 24 h pour ceux en unité COVID, dite zone chaude), à raison d’une personne par jour et d’une seule visite (le visiteur ne peut partir et revenir, même durant la même journée);
  • Père, mère ou tuteur légal d’une personne mineure, à raison d’une personne à la fois ;
  • Accompagnateur d’une femme à l’unité mère-enfant;
  • À l’urgence, lorsque cela est requis médicalement.

Notez que cette mesure sera réévaluée quotidiennement et ajustée selon l’évolution de la situation.

Situation dans Beauharnois-Salaberry

En date du 8 janvier, la direction de la Santé publique de la Montérégie rapportait plus d'une centaine de cas actifs sur le territoire. Les villes comptant le plus de cas sont Beauharnois (103) et Salaberry-de-Valleyfield (83).

Au niveau des résidences pour personnes âgées, le Pavillon Beauharnois est actuellement en situation critique alors que 93% des résidents sont actuellement atteints de la COVID-19. 

Au cours des dernières 24 heures, la résidence privée Chateaul Romanoffe a enregistré huit nouveaux cas d'infection, portant le total à dix. La résidence Salaberry a aussi connu une hausse dans la dernière journée, ajoutant neuf cas à son bilan. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.