Publicité
26 février 2020 - 06:00

Plus de 300 employés formés

Le CISSSMO prêt à faire face au coronavirus

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Bien qu’aucun cas d’infection au coronavirus (COVID19) n’ait été déclaré au Québec, l’équipe du CISSS de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) prend la situation très au sérieux et se dit prête à faire face à ce nouveau virus.

« Nous avons procédé au renforcement des mesures déjà en place afin de faire face à toute éventualité. Nous sommes en mode surveillance et vigilance », souligne Jade St-Jean, Conseillère-cadre aux communications externes, relations médias et ministérielles, direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSSMO.

Si au Québec, les cas soupçonnés se sont avérés négatifs, au Canada 11 cas ont été déclarés dans les dernières semaines. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé a appelé le monde à se préparer à une éventuelle pandémie. Rappelons que bien que le virus affecte majoritairement la Chine, de nombreux cas ont été déclarés dans 35 autres pays, dont l’Italie, la France, la Belgique et les États-Unis.

Plus de 300 employés formés

« Depuis plusieurs semaines, un comité, piloté par la Coordination des mesures d'urgence et de la sécurité civile du CISSS de la Montérégie-Ouest, a été mis en place et des communications ont lieu sur une base régulière avec le MSSS et avec la santé publique régionale afin d’assurer un partage rapide de l’information », poursuit Mme St-Jean.

Parmi les mesures mises en place par le CISSSMO, soulignons que de nombreuses formations ont été offertes aux personnels soignants ainsi qu’aux intervenants. « Des séances d’ajustement de masque ont été réalisées, permettant ainsi de former, ou de renouveler la formation de plus de 300 employés dans des secteurs identifiés comme prioritaires comme le personnel de l’urgence, des soins intensifs, de l’hygiène et salubrité, les médecins, les technologues en radiologie et les inhalothérapeutes », de dire Jade St-Jean.

La conseillère aux communications indique également que le ministère de la Santé et des Services sociaux travaille en étroite collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada et les services frontaliers. « Des interventions sont implantées dans les aéroports du pays pour informer les voyageurs en provenance des zones à risque, des symptômes à surveiller ainsi que des procédures à suivre en cas de symptômes. »

« Avec les expériences de préparation passées (grippe A (H1N1), SRAS, Ebola), soyez assuré que le réseau de la santé a développé des protocoles efficaces qui sont rapidement mis en place dans ce type de situation. En effet, des corridors de services ont été convenus et des protocoles et outils ont été partagés, notamment pour le triage », conclut Jade St-Jean.

Le coronavirus en chiffre

En date du 25 janvier, sur 485 cas suspects, 11 se sont avérés positifs; 7 en Colombie-Britannique et 4 en Ontario

Plus de 35 pays sont touchés

Plus de 500 Canadiens ont été rapatriés

Plus de 77 000 personnes ont été contaminées en Chine

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.