Publicité
31 décembre 2019 - 12:00

Plus haut en Montérégie

Hôpital du Suroît: taux d'occupation de 194% en cette veille de 2020

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Alors que plusieurs citoyens de la MRC de Beauharnois-Salaberry se préparent à accueillir l'année 2020, les urgences des hôpitaux de la Montérégie débordent. Pour cette région, on enregistre un taux d’occupation dans les urgences de 141 %. Seulement au centre hospitalier du Suroît, on chiffre celui-ci à 191%, soit très élevé.

C’est l’Hôpital du Suroît, situé à Salaberry-de-Valleyfield qui remporte la palme de l’urgence la plus occupée en Montérégie. Au moment d’écrire ces lignes, elle arrive loin devant l’Hôpital Honoré-Mercier (104%), l’Hôpital Pierre-Boucher (134%), le Centre hospitalier Anna-Laberge de Châteauguay (144%), l’Hôpital du Haut-Richelieu (151%) et le Centre hospitalier Barrie-Memorial d’Ormstown avec 140%.

Pour sa part, l’Hôpital Charles-Lemoyne se classe aussi dans la catégorie très élevée avec 119% et  l’Hôtel-Dieu de Sorel enregistre un taux d'occupation de 135 %. 

Une quarantaine de patients à l’urgence depuis plusieurs heures

Au cours des prochains jours, la situation ne s’améliorera pas tellement. Selon le site indexsante.ca., 15 patients qui sont à l’urgence de l’Hôpital du Suroît en ce moment occupent une civière depuis maintenant 48 heures. Quant à ceux qui  y sont depuis 24h, on en compte 35. 

Du côté de l’Hôpital Anna-Laberge, à Châteauguay, 10 patients sont à l’urgence depuis 48 heures tandis que 27  autres étaient sur place depuis 24 heures.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.