Publicité
4 décembre 2019 - 07:00

Trouble du spectre de l'autisme

La recherche au CISSS de la Montérégie-Ouest est reconnue lors des prix de l’IAPQ 2019

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Dans le cadre des prix de l’Institut d’administration publique de Québec (IAPQ), le CISSS de la Montérégie-Ouest s’est vu remettre une mention spéciale dans la catégorie Collaboration scientifique pour un projet de recherche conjoint avec l’Université du Québec à Montréal. C’est le 21 novembre, au Centre des congrès de Québec, que se déroulait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec. 

Le projet Évaluer et améliorer les comportements problématiques chez les jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme ou un retard global de développement, est le fruit de cinq projets de recherche novateurs d’envergure, dont une enquête nationale sur les besoins pour intervenir sur les troubles de comportement chez les petits.

Au Québec, un enfant sur 60 reçoit un diagnostic du trouble du spectre de l’autisme (TSA) et la prévalence augmente. Par conséquent, le TSA est devenu un enjeu de santé publique important. Selon les statistiques, la Montérégie affiche une des plus forte prévalence des TSA, soit 1 enfant sur 46 et augmente d’environ 22 % par année, et ce, depuis l’année 2000. En 2015-2016, plus de 4 291 élèves de 4 à 17 ans vivaient avec un diagnostic de TSA, soit près de 325 de plus que l’année précédente.

« Ayant la mission d’offrir des services spécialisés pour les usagers ayant TSA pour l’ensemble de la Montérégie, nos équipes ont développé une expertise pointue en la matière. Cette mention spéciale est une belle façon de souligner les avancées qui ont été faites depuis 15 ans avec nos partenaires pour évaluer les services offerts et pour développer des alternatives pour mieux répondre aux besoins de toutes les personnes avec un TSA », souligne Yves Masse, président-directeur général au CISSS de la Montérégie-Ouest.

Qu’est-ce que la catégorie Collaboration scientifique

La catégorie Collaboration scientifique, créée en collaboration avec les Fonds de recherche du Québec en 2019, récompense une équipe qui a contribué à un projet ayant un impact significatif sur les programmes et les politiques publiques et sur la population québécoise, par la production, la collecte et l’utilisation de données probantes et de connaissances scientifiques dans tous les domaines (santé, nature et technologies, société et culture).

Cette contribution doit avoir permis d’éclairer la prise de décision au sein d’une administration publique au Québec (municipale, provinciale et fédérale, organismes parapublics, réseau de la santé et des services sociaux et celui de l’éducation).

Les candidatures au prix Collaboration scientifique doivent constituer des collaborations fructueuses entre le milieu de la recherche et les administrations publiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.