Publicité
30 octobre 2019 - 07:00

Nouvelles dispositions en ligne dès le 10 novembre prochain

Signature attendue pour le CISSS de la Montérégie-Ouest et le SCFP

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Après plusieurs mois de travaux le CISSS de la Montérégie-Ouest et le Syndicat Canadien de la Fonction Publique (SCFP-3247) en sont venus à une entente. C'est le lundi 28 octobre qu'ils ont procédé à la signature des nouvelles dispositions locales des conventions collectives. 

Le président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest, Yves Masse, souligne que des solutions permettant de répondre aux demandes de chacune des parties, et ce, dans le respect de tous ont été trouvé. « Notre objectif commun demeure d’offrir aux usagers l’accessibilité à nos soins et services tout en offrant aux employés des conditions de travail gagnantes ». C’est avec un sentiment de fierté qu’il mentionne que ces nouvelles dispositions locales entreront en vigueur le dimanche 10 novembre prochain.

« Notre défi était grand après les fusions engendrées par la réforme de l’ex-ministre Barrette.  Nous avions 18 différentes dispositions locales.  Nous avions comme objectif d’obtenir une disposition locale pour la catégorie 2 et 3 afin de protéger les droits des 4000 travailleuses et travailleurs membres de la section locale SCFP 3247. Nous pouvons dire; mission accomplie », se réjouit pour sa part Simon Beaulieu, président du SCFP 3247.

Le processus de signatures de l’ensemble des dispositions locales se poursuivra progressivement avec les autres parties, au cours des prochaines semaines.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.