Publicité
22 mai 2019 - 08:00

À partir du 31 mai

Interdiction éminente de fumer dans les hôpitaux du CISSSMO

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Centre de santé intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest profite de la Journée mondiale sans tabac pour passer à l'action. Dès le 31 mai, tous les hôpitaux administrés par l'instance régionale deviendront sans fumée. Conformément à la politique pour des environnements sans fumée de l’établissement, il sera dorénavant interdit de fumer sur l’ensemble du terrain extérieur y compris le stationnement.

Cette deuxième phase de déploiement cible l’Hôpital Anna-Laberge, l’Hôpital du Suroît et l’Hôpital Barrie Memorial et soutient les efforts de l’organisation pour se positionner comme un modèle dans l’amélioration de la santé de la population.

Les visiteurs, les usagers, les bénévoles et les membres du personnel qui souhaitent fumer ou vapoter devront se rendre dans la zone extérieure désignée à cet effet ou hors des limites du terrain. De plus, il est important de mentionner que l’usage du cannabis est interdit sur l’ensemble du terrain y compris le stationnement.

Du soutien offert par le personnel de soins et des aides pharmacologiques seront disponibles afin d’aider les usagers à soulager leurs symptômes de sevrage, leur envie de fumer ou encore pour cesser de fumer lors de leur séjour à l’hôpital. De plus, pour les personnes désirant poursuivre leur arrêt tabagique débuté à l’hôpital, les ressources suivantes sont disponibles:

  • De l’aide en personne par le Centre d’abandon du tabagisme (1-866-603-7114)
  • De l’aide au téléphone via la ligne J’ARRÊTE (1-866-JARRETE ou 1-866-527-7383)
  • De l’aide par texto via le service de messagerie texte pour arrêter le tabac (SMAT) (en s’inscrivant au www.smat.ca)

« La politique pour des environnements sans fumée vise à favoriser et promouvoir la santé de tous, à protéger toutes les personnes qui fréquentent l’hôpital des dangers de l’exposition à la fumée de tabac ainsi qu’à soutenir les fumeurs qui désirent abandonner ou diminuer leur consommation et prévenir l’initiation au tabagisme » affirme Dominique Pilon, directeur des programmes Jeunesse et des Activités de santé publique.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.