Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juillet 2018 - 13:19

« Les services actuellement offert à l’hôpital du Suroît ne doivent pas être déplacés. » - Guy Leclair

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le député de Beauharnois, Guy Leclair, souhaite que l’ensemble des services actuellement disponibles à l’hôpital du Suroît soient maintenus pour la population de la région.

« Comme plusieurs, je souhaite ardemment un nouvel hôpital dans la région. C’est absolument nécessaire. Toutefois, les services actuellement offert à l’hôpital du Suroît ne doivent pas être déplacés. Au centre mère-enfant, par exemple, on y effectue des suivis de grossesse ainsi que des accouchements. Des soins spécialisés sont octroyés aux nouveau-nés qui le nécessitent et des conseils sont donnés aux parents afin de faciliter leur retour à la maison. C’est l’exemple parfait d’un service qui se doit d’être préservé dans le milieu », a souligné Guy Leclair.

D'autres services dont celui de pédiatrie (hospitalisation), les services diagnostiques(échographie cardiaque, médecine nucléaire, mammographie CRID) et le département d'ophtalmologie et chirurgie de l'oeil. 

L’établissement de santé de Salaberry-de-Valleyfield est ancré dans sa communauté et dispose des services à une population qui apprécie la proximité du lieu. Le projet de l’hôpital de Vaudreuil étant bien en marche, le député de Beauharnois craint que d’autres services dispensés à l’hôpital du Suroît soient délocalisés.

« Malgré les promesses répétées des libéraux, l’hôpital de Vaudreuil a été repoussé à de nombreuses reprises et l’ouverture est maintenant annoncé pour 2027. D’ici là, les besoins de la population du Suroît seront grandissants. Ce n’est pas le temps de restreindre l’offre de services, bien au contraire », a indiqué le député de Beauharnois. 

Plusieurs investissements pourraient être effectués à court terme dans l’hôpital du Suroît afin de maintenir et de  rehausser le niveau de certains services ainsi que l’état des lieux. Le projet de rénovation des 7ème et 8ème étages est toujours dans les cartons du CISSSMO, alors que la communauté a financé très largement ce projet par le biais de la fondation de l’hôpital du Suroît.

Par ailleurs, des budgets pourraient être débloqués par le ministère afin que 36 lits supplémentaires soient utilisés dans l’établissement de santé.

« C’est d’un ridicule infini. La communauté soutient les initiatives de la fondation, mais ça bloque au ministère! Alors même que la population doit elle-même investir dans des projets normalement financés par le ministère, la machine gouvernementale ne semble pas être pressée d’aller de l’avant. Notre hôpital déborde constamment et rien ne change! Pourtant, on m’indique très clairement que des espaces à l’intérieur de l’établissement sont actuellement inutilisés. Si les budgets sont débloqués, ça signifie que des lits supplémentaires pourraient être installés dans ces endroits. Concrètement, pour les patients, ça signifie moins d’attente à l’urgence. Il ne faut pas abandonner notre hôpital, il faut le revigorer! », a conclu Guy Leclair.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.