Publicité

19 novembre 2021 - 16:00 | Mis à jour : 16:00

L’Institut de la statistique du Québec

Les aînés ayant vécu de la violence récemment plus susceptibles d’avoir subi de la maltraitance

Par Mathieu Savard, Journaliste

L’Institut de la statistique du Québec a publié une analyse sur les liens entre la maltraitance envers les aînés et les violences vécues antérieurement au cours de leur vie.

Les résultats présentés permettent une meilleure compréhension de la violence au cours de la vie et montrent la pertinence de prendre en compte les antécédents de violence dans la recherche et l’intervention en lien avec la maltraitance à l’endroit des personnes aînées.

En 2019, parmi les personnes âgées de 65 ans et plus vivant à domicile et en mesure de répondre à un questionnaire pour elles-mêmes, près de 6 %, environ 78 900 personnes ont déclaré avoir vécu au moins un type de maltraitance au cours des 12 derniers mois. 15,2 % avaient vécu au moins un type de violence avant 18 ans, 14,8 % entre 18 et 64 ans et 7,0 % après 65 ans.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, les analyses démontrent que les personnes aînées ayant vécu un plus grand nombre de types de violence différents par le passé sont plus susceptibles d’avoir subi de la maltraitance dans la dernière année que celles qui ont vécu un nombre moindre de types de violences.

De plus, celles qui ont vécu de la maltraitance au cours de leur vie et dont les antécédents de violence sont beaucoup plus récents sont plus susceptibles d’avoir subi de la maltraitance dans la dernière année que celles dont les antécédents sont plus lointains.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.