X
Rechercher
Publicité

Parti libéral du Québec

L’opposition officielle continue de critiquer la gestion pandémique

durée 17h00
5 janvier 2022

Les nombreuses mesures sanitaires mises en place en peu de temps depuis l’arrivée du variant Omicron fait beaucoup parler dans les rangs des oppositions à Québec.

C’est le cas de Dominique Anglade, la cheffe du Parti libéral du Québec qui croit que la situation mérite plus de leadership : « On pensait être arrivé à contrôler le tout. La grande majorité des Québécois ont rempli leur part du contrat par la vaccination et en respectant les mesures du gouvernement. Depuis quelques semaines maintenant, le gouvernement a abdiqué ses responsabilités. Il a baissé la garde et la 5e vague nous a frappés de plein fouet.

  • La stratégie de dépistage ne fonctionne plus;
  • l'effort de vaccination est en retard;
  • les écoles sont mal préparées à recevoir les élèves;
  • les services de garde ont vu leurs directives changer 3 fois en l'espace de quelques heures.

Bref, on se croirait de retour au début de la crise sanitaire».

Selon elle, la cellule de crise pandémique serait en pleine gestion improvisée depuis l'arrivée du nouveau variant : «Comment peut-on demander aux citoyens de suivre des règles si elles changent constamment, non pas pour des raisons logiques ou scientifiques, mais plutôt parce qu'elles sont basées sur l'intuition politique ou la pression populaire? On a l'impression d'être sur un bateau sans gouvernail et sans boussole. Je demande à François Legault de reprendre le contrôle de la gestion de la pandémie.

L'aspect scientifique dans la prise de décision du gouvernement est aussi remis en question :«Je lui demande également de consolider la profondeur scientifique et médicale dans la cellule de crise en ajoutant de nouveaux joueurs indépendants. Les compétences scientifiques doivent désormais prévaloir sur les essais-erreurs sur fond de stratégie politique ».

Le bilan du Québec est assez pessimiste alors que le nombre d’hospitalisations par tranche de 100 000 habitants est le pire du Canada avec 20,41 par rapport à 18,25 pour le Manitoba qui arrive en deuxième place.

Depuis la semaine passée, les Québécois sont assujettis à un couvre-feu et à la fermeture des commerces considérés comme essentiels.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 avril 2022

Claude DeBellefeuille discute de la réforme du régime de l'assurance-emploi

La députée fédérale de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille accueillait ce vendredi ses collègues de la Chambre des communes Louise Chabot,  députée de Thérèse-De Blainville et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Travail, Emploi, Développement de la main-d’œuvre et Inclusion des personnes en situation de handicap et Alain Therrien, ...

27 avril 2022

Loi sur les nouvelles en ligne: Facebook a de sérieuses inquiétudes

Le géant numérique Meta dit avoir de «sérieuses inquiétudes» concernant le projet de loi sur les nouvelles en ligne du gouvernement fédéral, qui obligerait les entreprises technologiques à indemniser les médias pour la réutilisation de leur travail sur les plateformes de médias sociaux. Rachel Curran de Meta Canada a indiqué mardi devant un ...

26 avril 2022

Émilie Poirier sera candidate Québec Solidaire dans Beauharnois

C’est Émilie Poirier qui défendra les couleurs de Québec solidaire dans la circonscription de Beauharnois, lors des élections du 3 octobre prochain. Elle a été choisie à l’unanimité par les membres du comté, réunis ce mercredi au café culturel de la Factrie.  Québec Solidaire tient sa candidate pour Beauharnois : Émilie Poirier. Originaire de ...