Publicité

24 août 2021 - 11:00

Les ministres Roberge et Dubé feront le point

Retour en classe masqué pour des milliers d’élèves

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

À l’aube de la rentrée scolaire, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge présentera, ce mardi après-midi, la mise à jour très attendue de son plan pour le retour en classe et tout porte à croire qu’il annoncera que les élèves, tant du primaire que du secondaire, devront porter le masque en tout temps. Même en classe.

Selon ce qu’a rapporté La Presse ce matin, cette mesure s’appliquerait aux étudiants des régions de Montréal, Laval, de la Montérégie, Lanaudière, l’Outaouais, des Laurentides, de la Capitale-Nationale, de l’Estrie et de la Mauricie. D’autres régions pourraient s’ajouter d’ici l’annonce prévue à 13h.

S’il avait évoqué, en juin dernier, la possibilité d’une rentrée scolaire normale, le ministre de l’Éducation a vu ses plans être chamboulés, entre autres, par la montée du variant Delta.

En plus de la question du port du masque, le protocole en cas d’éclosion et l’encadrement des activités parascolaires seront aussi abordés lors de la conférence de presse.

Dubé fait le point

De son côté, le ministre de la Santé, Christian Dubé, s’adressera aux médias à 15h aujourd’hui. Il fera le point sur la campagne de vaccination.

Il sera accompagné du directeur national de santé publique, le docteur Horacio Arruda, et du directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.