Publicité

23 juillet 2021 - 12:00 | Mis à jour : 13:02

Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest

Québec investit 9,9 M$ pour la modernisation des dossiers cliniques informatiques

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le ministre responsable de la région de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette, a annoncé ce vendredi, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, un investissement de 9,9 millions de dollars pour le rehaussement de la solution du dossier clinique informatique (DCI) au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest.

Ces travaux seront réalisés au cours des prochains mois afin d'optimiser l'efficacité de la prise en charge des usagers sur le territoire de la Montérégie. Par ce rehaussement des solutions de DCI vers une version moderne standardisée, les cliniciens auront à leur disponibilité des fonctionnalités qui permettront d'appuyer leurs rôles auprès de la population et de faciliter la circulation de l'information entre les différents intervenants cliniques œuvrant dans les installations, et ce, éventuellement, pour l'ensemble des points de services du territoire.

Ce rehaussement en Montérégie s'inscrit dans une perspective de transition en vue du déploiement du projet de Dossier santé numérique (DSN) partout au Québec.

« La réalisation du rehaussement des DCI en Montérégie constitue une solution intégrée et moderne qui s'inscrit dans une perspective de transition en arrimage avec le DSN. Au cours des prochaines années, nous souhaitons appuyer la transformation clinique par une meilleure utilisation du numérique. Nous souhaitons ainsi rattraper le retard et positionner le Québec, dans l'avenir, parmi les excellents systèmes de santé », a souligné le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Les bénéfices de ce projet seront importants tant pour les usagers que pour l'organisation du CISSS et le réseau de la santé et des services sociaux.

D’une part, il constitue un outil de travail efficace, puisque les informations de l'usager provenant de différentes sources, de différents systèmes et saisies de différentes façons sont accessibles, centralisées et hiérarchisées au même endroit;

Il permet également une circulation rapide de l'information clinique complète d'un usager, en tout temps, et par plusieurs intervenants simultanément et améliora la continuité des services à l’usager. Il réduit le temps affecté à la recherche d'informations, les délais administratifs et la perte d'informations, il permet un accès intégré au Dossier Santé Québec (DSQ) et aux données d'hospitalisation antérieures dans la région, il réduit la duplication des examens, il augmente la sécurité des actes médicaux et infirmiers, il standardise les outils de travail, les actes et les processus médicaux, infirmiers et thérapeutiques, il sécurise la prise en charge des usagers en limitant, entre autres, les ressaisies d'information et en améliorant l'identification des usagers et des actes thérapeutiques, finalement, il réduit les coûts de gestion du dossier papier (impression, stockage, etc.).

Rappelons que le Dossier de santé numérique (DSN) est un des volets centraux de la transformation numérique du réseau de la santé et des services sociaux. Cette plateforme globale comprendra les informations de santé complètes de chaque citoyen et les outils soutenant leur utilisation par les professionnels de la santé, mais aussi les outils pour les citoyens afin de leur permettre d'être des acteurs clés dans la gestion de leur santé.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.