Publicité

6 juillet 2021 - 15:00

Politique fédérale

Une première femme Inuk devient gouverneure générale du Canada

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé ce mardi que, sur sa recommandation, Sa Majesté la reine Elizabeth II a approuvé la nomination de Mary Simon comme prochaine gouverneure générale du Canada.

Mme Simon devient la première personne issue des communautés autochtones à occuper ce poste dans l’histoire du pays. Elle sera la 30e gouverneure générale du Canada depuis la Confédération et la 13e gouverneure générale nommée par Sa Majesté au cours de ses 69 ans de règne. Dans ses fonctions de gouverneure générale, Mme Simon sera la représentante de Sa Majesté la Reine au Canada.

« Je suis très heureux d'annoncer que Sa Majesté la Reine a gracieusement approuvé la nomination de Mary Simon comme prochaine gouverneure générale du Canada. Mme Simon a consacré sa vie à l'avancement des droits sociaux, économiques et de la personne des Inuits et des peuples autochtones du Canada. Je suis convaincu qu'elle servira les Canadiens et promouvra nos valeurs communes avec dévouement et intégrité », de dire le premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Au cours de sa carrière exceptionnelle, Mme Simon a défendu sans relâche les droits et la culture des Inuits ainsi que les droits de tous les peuples autochtones.

À la défense des autochtones

Pendant quatre décennies, elle a occupé divers postes de direction. Elle a notamment été présidente de la Société Makivik, où elle a aidé à protéger et à promouvoir les droits des Inuits par la mise en œuvre de la Convention de la baie James et du Nord québécois. Elle a également exercé deux mandats à titre de présidente de la Conférence circumpolaire inuite, aujourd'hui appelée le Conseil circumpolaire inuit, et de l'Inuit Tapiriit Kanatami.

Première ambassadrice canadienne aux Affaires circumpolaires, Mme Simon a joué un rôle de premier plan dans le resserrement des liens entre les peuples des régions de l'Arctique à l'échelle nationale et internationale, notamment grâce à la création du Conseil de l'Arctique. Elle a également mis sur pied la Fondation des enfants et des jeunes de l'Arctique et elle a occupé les fonctions d'ambassadrice du Canada au Danemark.

« Grâce à cette nomination, nous nous assurons que le Canada est représenté par une personne qui incarne ce que notre pays a de mieux à offrir. Je me joins également aux Canadiens pour remercier, Son Excellence le très honorable Richard Wagner, qui a agi à titre d'administrateur du gouvernement du Canada au cours des derniers mois », d’ajouter le premier ministre.

Née d’une mère Inuk et d’un père blanc, Mme Simon est originaire du Nunavik, dans le nord du Québec. Elle y passa une grande partie de sa vie et y connu  un mode de vie traditionnel, vivant principalement de la chasse et de la pêche.

« Je peux dire avec certitude que ma nomination est un moment historique et inspirant pour le Canada, et un pas important vers l’avant sur le long chemin vers la réconciliation. C’est un moment dont j’espère que tous les Canadiens se sentiront faire partie, parce que ma nomination reflète notre progrès collectif vers la création d’une société plus juste, équitable et inclusive », a déclaré Mary Simon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.