Publicité

22 juin 2021 - 11:00

Politique fédérale

Projet de loi d'Émilie Sansfaçon: Claude DeBellefeuille interpelle Justin Trudeau

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est dans une lettre adressée au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, que la députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille interpelle celui-ci au sujet du projet de loi C-265 intitulé Loi d’Émilie Sansfaçon, qui devrait recevoir la Recommandation royale.

Rappelons que le projet de loi parrainé par la débutée vise à faire passer de 15 à 50 semaines les prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi. Dans sa missive, la députée rappelle à Justin Trudeau que son projet de loi a obtenu l’appui unanime le 17 juin dernier des membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées.

« Comme vous le savez également, l’Honorable Anthony Rota, président de la Chambre des communes, a déclaré le 15 avril 2021 que la Recommandation royale devait être octroyée à ce projet de loi afin qu’il puisse être débattu en troisième lecture. Nous sommes à cette étape. C’est en ayant en tête les 150 000 travailleurs malades abandonnés annuellement par le programme d’assurance-emploi que je vous demande, monsieur le Premier ministre, d’accorder la recommandation royale au projet de loi intitulé Loi d’Émilie Sansfaçon », pouvons-nous lire dans la lettre.

La députée souligne également que la Chambre des communes a adopté en février 2020 une motion présentée par le Bloc Québécois visant l’augmentation à 50 semaines des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi. Le projet de loi C-265 a également été appuyé par des députés de tous les partis politiques en deuxième lecture.

« Avec l’adoption unanime de C-265 au comité parlementaire et la recommandation 13 du rapport intitulé Modernisation du régime d’assurance-emploi, issu du même comité, un consensus sur la nécessité et l’urgence de prolonger la durée maximale des prestations de maladie de l’assurance‐emploi à 50 semaines s’exprime clairement. Le gouvernement libéral que vous dirigez a donc toute la légitimité et les appuis politiques nécessaires afin d’aller de l’avant avec la bonification à 50 semaines des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi. C’est nécessaire et plein de compassion », ajoute, Mme DeBellefeuille « Il est de votre pouvoir exécutif d’offrir la dignité et la bienveillance aux travailleurs malades en accordant la recommandation royale au projet de loi C-265 », conclut la députée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.