Publicité

26 novembre 2020 - 12:00 | Mis à jour : 12:02

Réelue pour un mandat de deux ans

Maude Laberge conserve le titre de préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry ont opté pour la continuité au moment de renouveler le mandat de Maude Laberge, mairesse de Sainte-Martine, à la préfecture. Cette dernière demeure donc en poste pour les deux prochaines années, appuyé par le même préfet-suppléant, soit Yves Daoust, maire de Saint-Louis-de-Gonzague. 

Mme Laberge a de nouveau bénéficié du soutien et de la confiance de ses collègues lors de l’assemblée publique du Conseil des maires de la MRC qui s’est tenue le 25 novembre. Elle sera donc en poste jusqu'en 2022 alors qu'elle a été élue à ce poste pour la première fois en 2017

« Dans toute fonction publique et politique, il est toujours gratifiant de faire l’objet de la confiance de ses pairs. Je tiens d’ailleurs à les en remercier sincèrement. Même si la dernière année n’a pas été facile à bien des égards, nous sommes tout de même fiers des résultats accomplis dans les circonstances, et ce, au plus grand mérite des membres du personnel de la MRC qui nous ont appuyé de leur travail incessant et professionnel. Nous avons fait preuve de résilience et de proactivité en 2020 et avons travaillé plus que jamais de concert avec nos partenaires pour faire en sorte de soutenir notre économie régionale dans ce lourd contexte de crise de santé publique. Voilà une avenue qu’il nous faudra, avec mes collègues du conseil des maires, maintenir de nouveau en 2021 pour favoriser au maximum l’essor de notre région », affirme la principale intéressée.

Notons que le préfet-suppléant, Yves Daoust s'est vu confier un mandat d'un an. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.