Publicité

28 septembre 2020 - 07:00

Maison des aînés et Hôpital de Vaudreuil-Soulanges

Projet de loi 66: deux projets accélérés dans le comté de Beauharnois

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le gouvernement du Québec souligne l’importance de l’adoption du projet de loi 66, loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure pour l'ensemble de la province. Dans la circonscription de Beauharnois et ses environs, deux projets figurent dans ce document officiel déposé le 23 septembre dernier par la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Ainsi, la population de la circonscription bénéficiera de deux projets plus rapidement, grâce aux mesures d’accélération prévues dans le projet de loi.   

Le projet de loi no 66 vise à alléger des procédures sans réduire ou modifier les normes existantes, afin de démarrer plus rapidement les travaux d’importants projets d’infrastructure et ainsi stimuler l’économie. Il a été élaboré de sorte à répondre aux attentes de tous en matière de rigueur, d’intégrité et de protection de l’environnement.

Il cible des mesures d’accélération bien définies et circonscrites visant l’expropriation, le domaine de l’État, l’environnement et l’aménagement et l’urbanisme. On estime les gains de temps entre 2 et 36 mois pour la réalisation des projets.

Parmi les projets qui touchent le comté de Beauharnois, on compte la construction de la Maison des aînés de Salaberry-de-Valleyfield et la construction d'un hôpital à Vaudreuil-Soulanges, établissement qui devrait accueillir ses premiers patients en 2026 selon l'échéancier original. 

La Coalition Avenir Québec défend le projet de loi comme « un immense atout pour l’avancement de plusieurs projets d’infrastructures. Nous réitérons avec le PL 66 la volonté gouvernementale de faire bouger les choses plus vite qu’à l’habitude à nos concitoyens. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.