Publicité

9 septembre 2020 - 08:00

COVID-19

Possible isolement obligatoire pour le député de Beauharnois

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le député provinciale de Beauharnois, Claude Reid, pourrait se voir dans l’obligation de se mettre en isolement à la suite d’une rencontre avec le ministre de la Justice et ministre responsable de la Montérégie, Simon Jolin-Barrette.

En effet, M. Jolin-Barrette était de passage dans la région le jeudi 3 septembre afin d’annoncer d'importants investissements régionaux en matière d'éducation. Or cette même journée, le ministre responsable de la Montérégie avait une rencontre avec la mairesse de Longueuil. Rappelons que cette dernière a annoncé, ce mardi, être atteinte de la COVID-19.

« Pour l’instant nous n’avons pas reçu, à l’heure actuelle, de directives claires, à savoir si oui ou non, M. Reid doit se mettre en isolement », explique Vickie Courchesne, attachée politique de Claude Reid. 

Selon des informations obtenues par Néomédia, M. Jolin-Barrette ne présentait aucun symptôme de la maladie lors de son passage à Salaberry-de-Valleyfield. 

En point de presse plus tôt ce mardi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé a confirmé l’isolement volontaire du ministre Jolin-Barrette, mais également des ministres François Bonnardel et Chantal Rouleau. 

Hausse des cas en Montérégie

Selon les dernières statistiques, la Montérégie serait l’une des régions les plus durement touchées par la COVID-19. La direction de la santé publique de la Montérégie a répertorié 204 nouveaux cas dans la dernière semaine.

On compte au total 9 541 cas d’infection sur l’ensemble du territoire de la Montérégie, classant ainsi la région au deuxième rang, après Montréal. 

Dans Beauharnois-Salaberry, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield demeure la ville la plus touchée avec 561 cas. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.