Publicité

27 août 2020 - 09:00

La rigidité des critères est dénoncée

Soutien aux entreprises : le fédéral doit faire mieux, selon les députés bloquistes

Les députés du Bloc Québécois déplorent le manque de souplesse dans les programmes d’aide aux entreprises et le manque de fonds disponibles pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire.

De nombreux entrepreneurs se butent présentement à la rigidité des critères et à l’insuffisance de financement des programmes selon eux, ce qui met leurs activités en péril.

Les députés bloquistes dénoncent le manque d’écoute du gouvernement libéral après avoir demandé de nombreux correctifs.

« C’est évident que le plan de match n’était pas complètement défini au début de la pandémie. Il y avait des craques dans le système et c’était compréhensible au départ. Toutefois, c’est notre travail, comme député, d’identifier les problématiques de la circonscription et de faire monter ça à Ottawa. Malheureusement, de plus en plus, on constate que le gouvernement fait la sourde oreille », soutient le député Mario Simard. 

Rigidité pour la relance régionale

Les élus du Bloc Québécois déplorent notamment la rigidité du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) et de la Société d’aide au développement des communautés (SADC), financés par Développement économique Canada.

« En ce moment, plusieurs PME n’arrivent pas à se qualifier pour obtenir une aide financière. Nos entrepreneurs doivent essuyer un refus pour des raisons souvent absurdes. L’inaction des libéraux fait mal aux PME de la circonscription alors que ce sont des joueurs essentiels pour la relance économique. Au final, c’est toute la population qui en paye le prix », indique Alexis Brunelle-Duceppe. 

Insuffisance de fonds

Le député bloquiste soulève aussi une problématique inquiétante quant au financement des programmes d’aide aux entreprises et à la disponibilité des fonds pour soutenir les entrepreneurs régionaux.

Selon les élus bloquistes, cette situation n’est pas étrangère au scandale WE Charity dans lequel est plongé le gouvernement fédéral depuis des semaines.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.