Publicité
10 mars 2020 - 13:13

Hommage

La MRC de Beauharnois-Salaberry se souvient de l’ex-député Serge Deslières

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la suite du décès subi de l’ex-maire et député Serge Deslières, le conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry a tenu à lui rendre hommage. Les élus ont rappelé à quel point le défunt a fait progresser, en tant que premier magistrat, par son dynamisme et son implication, non seulement sa municipalité, mais également les dossiers régionaux et le milieu municipal régional.

L’ex-élu décédé subitement dans son sommeil a siégé au conseil des maires pendant tout près de sept ans, soit d’octobre 1987 à septembre 1994, période pendant laquelle il a occupé le poste de préfet suppléant de 1991 à 1994.

À l’époque, il était aussi impliqué au sein de la Commission de création d’emplois, de la Société de développement économique régionale, ainsi que de la Société locale d’investissement pour le développement de l’emploi (SOLIDE).

« Serge laissera à notre mémoire collective ce souvenir du maire et du député engagé, dévoué et acharné envers les dossiers et les causes dans lesquels il avait la plus profonde conviction. Le prolongement de l’autoroute 30 notamment est un bel exemple d’un dossier dans lequel il s’est grandement investi. Son sourire et son rire distinctif nous manqueront » de commenter l’actuel préfet- suppléant de la MRC et bon ami, Yves Daoust.

« Pour ma part, sans l’avoir véritablement connu personnellement, mais après avoir beaucoup lu sur lui et sur son apport à la vie politique municipale et provinciale, j’exprime au nom de tous mes collègues maires et mairesses, et au nom du personnel de la MRC, nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de M. Deslières » d’affirmer madame Maude Laberge, préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry et mairesse de Sainte-Martine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.