Publicité
22 juin 2019 - 15:00

Réfection de quatre passages à niveaux

Claude Debellefeuille dénonce les frais abusifs du CN facturés à Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La candidate du Bloc Québécois dans Salaberry-Suroît lors des prochaines élections fédérales, Claude Debellefeuille, dénonce avec vigueur les frais abusifs que le Canadien National (CN) a récemment facturés à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. La municipalité a récemment reçu une facture de 370 000$ pour la réfection de quatre passages à niveau.

Ce point figurait d'ailleurs à l'ordre du jour de l'assemblée régulière du conseil municipal de juin. Les élus ont adopté une résolution demandant sommant Transports Canada de réviser les coûts associés aux travaux figurant au Guide des frais ferroviaires. 

La candidate du Bloc Québécois constate que des frais indirects de 69 % ont été ajoutés à la facture. « Même si tout est légal, il n’en demeure pas moins que c’est abusif. Les contribuables de Salaberry-de-Valleyfield, ou de toute autre municipalité, n’ont pas à financer le CN, une entreprise cotée en bourse dont le plus gros actionnaire n'est nul autre que le multimilliardaire Bill Gates de Microsoft », a-t-elle déclaré à la fin de la dernière séance du conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield le mardi 18 juin.

Madame DeBellefeuille a conclu en soulignant que « C’est exactement le genre de dossier qui me motive à retourner à la Chambre des communes. Il ne faut pas laisser ce genre d’anomalie du fédéral se reproduire ». Elle demanderait au ministre des Transports du Canada de réviser les coûts associés aux travaux prévus dans le Guide des frais ferroviaires pour l’entretien et la construction des passages à niveau afin qu’ils reflètent le coût réel des travaux.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.