Publicité
14 juin 2019 - 09:00

En appui à Claude Debellefeuille

Le chef du Bloc Québécois en visite dans Salaberry-Suroît

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet était de passage, le 12 juin dernier, dans le comté Salaberry-Suroît. De passage au restaurant Fourchettes et PigmentsSalaberry-de-Valleyfield, il a échangé avec quelques citoyens de la circonscription, en plus d'encourager Claude Debellefeuille, candidate de son parti, dans sa campagne.

Thème récurrent dans la campagne de Mme Debellefeuille, l’événement était organisé en harmonie avec l’environnement. Effectivement, le carbone émis par ce 5 à 7 a été compensé par l’achat d’un arbre qui sera planté dans le comté, plus précisément au Centre d’interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha à Saint-Anicet. Celui-ci a été offert à M. Blanchet comme clin d'oeil à son ancien poste de Ministre de l'Environnement sous le gouvernement Marois.

Un bel accueil pour Yves-François Blanchet

Accueilli chaleureusement par la salle, Yves-François Blanchet a souligné, entre autres, la présence de plusieurs jeunes impliqués pour cette élection. C’est un engouement qu’il constate aux quatre coins du Québec alors que le parti complète présentement son équipe composée de nombreux candidats de qualité, dont Claude DeBellefeuille. « Je suis toujours heureux de participer à des événements dans le comté de Salaberry-Suroît. C’est un comté important pour le Bloc Québécois. Claude DeBellefeuille est importante pour le Bloc Québécois. »

Claude Debellefeuille, encouragée et prête pour la campagne

Pour sa part, la candidate du Bloc se dit prête pour l’aventure électorale. « Ça fait un mois que ma candidature est annoncée, et on me témoigne beaucoup d’encouragements sur le terrain. C’est de bon augure pour la suite des choses. Le travail ne fait que commencer, vous me verrez cet été un peu partout dans le comté. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.