Publicité
22 février 2019 - 07:00

Anne Quach ne briguera pas de nouveau mandat

Un nouveau député pour Salaberry-Suroît en octobre prochain

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Enceinte de son 2e enfant, la députée de Salaberry-Suroît, Anne Quach ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales. Le 21 octobre prochain, elle laissera son siège à la Chambre des communes pour profiter pleinement de sa famille à la maison, dans l’intimité du cocon familial.

La rumeur circulait depuis quelque temps déjà, mais elle a été confirmé que récemment par la principale intéressée. Cette dernière avoue d’ailleurs que c’est avec beaucoup d’émotion et après plusieurs mois de réflexion qu’elle a pris cette décision.

Cependant, soyez rassurés: elle représentera les enjeux qui tiennent à coeur des citoyens de la région jusqu’à la fin de son mandat actuel. « Ma fille Mila, que vous avez vue grandir, entrera à la maternelle en septembre prochain et mon cœur d’enseignante et de mère a envie de l’accompagner dans cette étape déterminante de sa vie », indique-t-elle dans une lettre acheminée aux médias locaux.

Les huit dernières années de sa vie ont été un feu roulant d’activités publiques, à partager les bons coups des organismes lors des soupers ou diners spaghettis, lors de fêtes de quartier ou de municipalités. Elle précise avoir adoré ce train de vie, mais qu’il est maintenant temps de donner plus d’attention à son mari et ses proches.

Message touchant aux citoyens de la circonscription

Dans une lettre de deux pages, Mme Quach adresse un touchant message à ses concitoyens. « J’ai vécu huit années époustouflantes à vous représenter, à arpenter le vaste, mais ô combien magnifique territoire que nous partageons. (…) Vous m’avez surtout poussée à me montrer toujours à l’écoute des besoins criants des gens les plus démunis afin qu’ils bénéficient de meilleurs services publics. Vous êtes des personnes de cœur, solidaires et combattives », confie-t-elle.

Convaincue de l’avenir du NPD

L’élue se dit persuadée de l’avenir de son parti politique, que ce soit ici, au Québec ou ailleurs au Canada. « Les valeurs de solidarité, d’engagement et de protection de notre bien commun sont partagées par nombre d’entre vous. La jeune génération est passionnée et continuera à avancer la question des droits de la personne ainsi que les enjeux qui résonnent ici au Canada. »

Enfin, elle mentionne s’être engagée en politique active sans calcul stratégique avec l’objectif de représenter au mieux ses concitoyens. « Soyez sans crainte, l’hyperactive en moi continuera de s’impliquer à titre de citoyenne engagée pour la planète et les services publics, les deux principaux chevaux de bataille qui m’ont incitée à me présenter la première fois en 2008.  D’ici octobre 2019, poursuivons le travail entamé ensemble », invite-t-elle en conclusion.

Pour lire sa lettre dans son entièreté, cliquez ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.