Publicité
10 février 2019 - 09:00

Caucus des cités régionales de l’UMQ

Les cités régionales prêtes pour la négociation d’un nouveau pacte fiscal

Les membres du Caucus des cités régionales de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) étaient réunis aujourd’hui à Drummondville.

Plusieurs dossiers d’importance pour les gouvernements de proximité figuraient à l’ordre du jour, dont la signature d’un nouveau pacte fiscal avec le gouvernement du Québec et le transfert d’un point de la taxe de vente (TVQ), ainsi que l’élection de nouveaux représentants du caucus au conseil d’administration de l’UMQ.

« Le Caucus des cités régionales démontre une nouvelle fois tout son dynamisme, alors que nous avons pu compter sur la participation de la quasi-totalité de nos membres aujourd’hui. Le centre des discussions aura été nos priorités de négociation pour l’intervention d’un nouveau pacte fiscal entre le gouvernement du Québec et les gouvernements de proximité. Parmi les éléments incontournables et conditionnels à l’appui de nos membres, figurent en tête de liste le transfert d’un point de TVQ et le plein paiement des tenant lieux de taxes », a déclaré d’entrée de jeu le président du Caucus des cités régionales et maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau.

Parmi les autres sujets abordés, mentionnons la résolution des membres en soutien au projet de désenclavement de la Côte-Nord par le prolongement de la route 138 jusqu’à Blanc-Sablon. Les mairesses et maires présents ont aussi discuté de la nouvelle politique d’égalité entre les femmes et les hommes de l’UMQ, du partage des coûts des services de police et du nouveau projet de loi sur le cannabis. 

Le Caucus des cités régionales s’est également félicité de l’élection de ses nouveaux représentants au conseil d’administration de l’UMQ. « L’UMQ a toujours eu un souci de représenter les municipalités et les citoyennes et citoyens dans toute leur diversité. C’est pourquoi je suis particulièrement fier que l’élection de deux femmes et de deux hommes permette une délégation paritaire au conseil d’administration. Nous avons beaucoup de travail à faire, notamment pour situer les préoccupations de nos municipalités au cœur de l’action de l’UMQ. Nous avons bien hâte de commencer notre nouveau mandat », a conclu Monsieur Brousseau.

Les nouveaux représentants du Caucus des cités régionales élus au conseil d’administration de l’UMQ sont :

  • M. Daniel Côté, deuxième vice-président de l’UMQ et maire de Gaspé;
  • Mme Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda;
  • M. Marc-Alexandre Brousseau, président du caucus et maire de Thetford Mines;
  • Mme Vicki-May Hamm, mairesse de Magog.
À propos du Caucus des cités régionales de l’UMQ
Formé des principales municipalités d’agglomération de chaque région du Québec, le Caucus des cités régionales de l’UMQ a pour mission de promouvoir le rôle de moteur économique que jouent les cités régionales dans le développement de leurs régions respectives et dans la prospérité du Québec.

 
Le caucus compte 27 municipalités membres :
 
Alma
Amos
Baie-Comeau
Cowansville
Dolbeau-Mistassini
Drummondville
Gaspé
Granby
Joliette

 
La Tuque
Lachute
Magog
Matane
Rimouski
Rivière-du-Loup
Rouyn-Noranda
Saint-Georges
Saint-Hyacinthe

 
Saint-Jean-sur-Richelieu
Saint-Jérôme
Salaberry-de-Valleyfield
Sept-Îles
Shawinigan
Sorel-Tracy
Thetford Mines
Val-d’Or
Victoriaville

 
La voix des gouvernements de proximité
Depuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.