Publicité
30 janvier 2019 - 13:00

Hausse de taxes de 15%

Le maire de Beauharnois demande au gouvernement de faire un audit des années 2015-2016 et 2017

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la demande de la Ville de Beauharnois, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation réalise actuellement un audit pour les années 2015-2016 et 2017. Cette action découle de la volonté du maire Bruno Tremblay, appuyée par une pétition de 500 signatures initiée par le conseiller municipal Alain Savard.

« Lors de l’assemblée où nous présentions le budget 2019 en décembre, les citoyens étaient divisés sur le sujet. En faisant cette demande au ministère le 5 décembre dernier, mon objectif est de leur donner l’heure juste sur l’état de nos finances pour les années 2015, 2016 et 2017 », précise le premier magistrat, Bruno Tremblay.

Au cours des prochains mois, le ministère vérifiera la conformité des opérations de la Ville de Beauharnois pour ces trois années.

Hausse de taxes de 15 % en 2019

Rappelons qu’au cours des prochains mois, les contribuables de Beauharnois devront payer 15 % de plus sur le compte de taxes. Cela représente plus de 300$ de plus pour une résidence moyenne située sur le territoire municipal. L’augmentation était plus que nécessaire selon le maire actuel en raison des baisses successives de taxes accordées par l’administration de son prédécesseur, Claude Haineault.

Lors de ses deux mandats à la mairie, M. Haineault a toujours soutenu que les finances municipales étaient excellentes. Une affirmation soutenue par le conseiller actuel Guillaume Lévesque-Sauvé.

« Le ministère est un intervenant neutre dans ce dossier qui a les compétences de vérifier toutes les opérations de la Ville pour répondre aux interrogations du conseil et des citoyens », ajoute-t-il.

Un des autres objectifs derrière cette démarche est de s’assurer que la Ville soit bien outillée pour s’assurer que les recommandations du ministère soient suivies à la lettre. « On veut être sûr que les mécanismes actuellement en place sont conformes afin de faire un suivi rigoureux de leurs demandes à la suite de ces audits. On veut aussi éviter qu’une situation pareille se reproduise », confie-t-il.

La première rencontre avec le ministère a eu lieu à la mi-janvier à la Ville de Beauharnois en présence du directeur général, du trésorier et de la greffière. « On leur a remis des copies des contrats octroyés au cours des trois années auditées, un plan de travail a été concocté et on attend leur retour de leur part », conclut-il.

Des mesures de redressement pourraient être mises en place afin de récupérer l’argent provenant de la vente de terrains à Ikea. Rappelons qu’à la suite de cette vente, la Ville de Beauharnois aurait dû être affectée cette somme au remboursement d’un emprunt de 30M$ contracté pour acquérir lesdits terrains d’Hydro-Québec et les munir d’infrastructures.

Le Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes du ministère des Affaires municipales a blâmé l’administration Haineault dans ce dossier. Pourquoi? Car le montant de la vente des terrains à Ikea a plutôt été versé au fonds général de la Ville et utilisé à diverses fins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.