Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juillet 2018 - 09:00

Surplus budgétaire

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a un excédent de 2,7 M $ dans ses coffres pour 2017

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’année 2017 a été excellente pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield en termes de finances. Elle a dégagé un surplus de 2,7 M $ au terme de l’exercice budgétaire. L’affectation de ces montants a toutefois semé le désaccord lors de la plus récente assemblée du conseil municipal.

C’est le mardi 10 juillet dernier que le maire de la capitale du Suroît, Miguel Lemieux, a confirmé ce surplus important.

D’entrée de jeu, il a précisé les sommes qui ont affecté aux différents postes budgétaires :

- Augmentation du fonds de roulement : 500 000$;

- Développement de la Société du Port : 472 993$;

- Processus électoral 2021 : 100 000$

- Réfection de bâtiments : 50 000$;

- Logement social : 20 000$

Total : 1 142 993 $

Quant aux activités de fonctionnement pour l’année 2018 :

- Resurfaçage de rues : 640 000 $

- Réalisation des projets engagés en 2017 et à être terminés en 2018 : 537 408 $

- Budget de quartiers :160 000 $

- Équilibre budgétaire 2018 : 150 000 $

- Mise à jour d’équipement : 30 000 $

- Comité municipal mixte industriel : 990 $

-Total : 1 518 398 $

-Grand total : 2 661 391 $

Au moment du vote pour l’acceptation des surplus affectés et non affectés, la conseillère du quartier 1, Lyne Lefebvre, s’y est opposée. Elle a mentionné qu’elle aurait souhaité qu’un certain montant de l’excédent serve à réduire la dette de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

De son côté, le conseiller du quartier 8, Normand Amesse a rappelé que ces surplus évitent à la Ville de contracter un règlement d’emprunt pour financer des projets. Il a aussi indiqué qu’un dépassement de coûts sont à prévoir prochainement en lien avec le déneigement lors de l’hiver 2018.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.