Publicité

14 octobre 2021 - 15:50

Cet avant-midi et demain toute la journée

Le personnel de trois CPE de Salaberry-de-Valleyfield fait la grève

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le personnel de trois centres de la petite enfance de Salaberry-de-Valleyfield était en grève plus tôt aujourd’hui. Les employés des CPE La Citronnelle et du CPE La Campinoise se sont rendus près du bureau du député de Beauharnois, Claude Reid, pour faire entendre leur mécontentement face à des négociations qui n’avancent pas.

La manifestation avait lieu cet avant-midi, soit de 8h à midi. Demain, ce le vendredi 15 octobre, ces deux installations et les employés du CPE Cadet Roussel, aussi situé à Salaberry-de-Valleyfield seront également en grève. Notons que les grévistes sont syndiqués à la CSN et à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS– CSN)de la Montérégie. Demain, ils prendront la direction de Québec pour se joindre au mouvement national de grève.

Quelles sont les revendications du personnel des centres de la petite enfance. « On aimerait une augmentation de salaire, des meilleures conditions, le respect des ratios, plus d’heures de pédagogies et de l’aide pour les enfants à défis. Nous sommes sans convention collective depuis mars 2020 et les négociations stagnent », indiquent Julie Gervais, Amélie Lauzon et Karine Leblond les représentantes locales des trois CPE.

Au total, sept autres journées de grève pourront être appliquées au besoin si les négociations continuent d’achopper. « Ce sont les négociations de la dernière chance pour le gouvernement Legault. On ne laissera rien passer. Lors des deux dernières conventions collectives, nous avons reculé sur certains critères, mais pas cette fois. Il est temps de rééquilibrer les choses », affirme le trio.

Malgré la fermeture des CPE lors des jours de grève, les trois femmes s’entendent pour dire que le soutien des parents est indéfectible. « On sent leur soutien. Ils ne sont pas fâchés, ils nous appuient. »

D’ailleurs, lors du passage de Néomédia sur place ce matin, sur la rue Du Centenaire, près du bureau de Claude Reid, les automobilistes étaient nombreux à klaxonner pour témoigner de leur soutien.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.