Publicité

9 octobre 2020 - 12:00

Accord sur la relance sécuritaire

Services de garde: Québec recevra 137M $ du fédéral

Ottawa versera 137 millions de dollars au gouvernement du Québec pour le secteur de la garde d’enfants, afin qu’il y ait suffisamment de places dans des services de garde sécuritaires pour que les parents puissent retourner au travail.

L'annonce a été faite par le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussen dans le but de permettre que toutes les familles aient accès à des services de garde d’enfants abordables et de qualité.

Cela étant, la pandémie de COVID-19 a entraîné avec elle son lot de défis, notamment des fermetures temporaires et une perte du revenu essentiel que représentent les frais d’admission, qui ont mis ce secteur en péril.

Ce financement fait partie d’un investissement de 625 millions de dollars fait dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire, qui permettra de respecter les principales priorités en matière de garde des enfants sur lesquelles les premiers ministres à travers le Canada se sont entendus pour relancer l’économie de manière sécuritaire au cours des six à huit prochains mois.

En plus des accords conclus conformément au Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, ce financement élèvera à près de 1,2 milliard de dollars le soutien du gouvernement du Canada dans ce secteur pour 2020-2021. C’est une augmentation de 67 % comparativement à l’année où le financement avait été le plus élevé, soit 2005-2006, et qui totalisait alors 700 millions de dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.