Publicité

17 septembre 2020 - 07:00

École Omer-Séguin à Saint-Louis-de-Gonzague

La Caisse Desjardins de Beauharnois finance une nouvelle bibliothèque scolaire

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Caisse populaire Desjardins Beauharnois a fait preuve d'une belle générosité envers l'école primaire Omer-Séguin de Saint-Louis-de-Gonzague. C'est hier, le mercredi 16 septembre que l'institution financière a fait un don de 5000$ pour financer l’ajout d’une nouvelle bibliothèque.

Depuis quelques années, les livres de la bibliothèque et les instruments de musique doivent cohabiter dans le même local non adapté. Avec le projet d’agrandissement de l’école et le soutien important de la Caisse, les jeunes pourront maintenant avoir un endroit dans l’école, qui favorise la lecture, l’imaginaire, la culture ... un endroit où les élèves pourront se développer et grandir au quotidien ... un endroit où ils pourront se permettre de rêver. 

« La Caisse Populaire Desjardins Beauharnois est très fière d’appuyer ce projet qui correspond à 100 % avec ses priorités soit : la jeunesse, l’éducation et le développement durable. Il est donc tout à fait naturel pour nous de soutenir un projet aussi emballant que celui d’une nouvelle bibliothèque destinée à notre belle relève de demain ! L’accès à l’éducation, l’amélioration des institutions scolaires, le développement de nouveaux programmes éducatifs sont tous des facteurs importants pour le développement durable. Ils favorisent la mobilité socio-économique et constituent un moyen de contrer la pauvreté. En tant que coopérative, la Caisse populaire Desjardins Beauharnois se fait un devoir d’agir à titre de leader souhaitant ainsi influencer positivement la communauté pour un avenir responsable, équilibré et en santé », précise Serge Bernier, directeur général de la Caisse.

Cette nouvelle bibliothèque verra le jour au courant de la prochaine année. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.