Publicité

2 septembre 2020 - 09:00

Hôpital du Suroît

Mobilisation communautaire pour maintenir le Centre Mère-Enfant

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le projet du Centre Intégré de Santé et Services Sociaux Montérégie Ouest (CISSS-MO) de fermer le Centre Mère-Enfant de l’hôpital du Suroît pour centraliser tous les accouchements de la région au nouvel hôpital de Vaudreuil aurait de lourdes conséquences pour la population de Beauharnois-Salaberry et du Haut St-Laurent.

C'est ce qu'affirme le Comité de mobilisation mis sur pied pour la sauvegarde et le maintien de ce service au centre hospitalier de Salaberry-de-Valleyfield. 

La Fondation de l’Hôpital du Suroît a investi 1,8 millions des dons qu’elle a ramassés pour doter Valleyfield d’un Centre Mère-Enfant qui répond merveilleusement bien aux besoins des mères de notre région. " Il est particulièrement insultant de voir aujourd’hui le CISSS-MO détruire ces investissements sans compter ceux du gouvernement. En plus de couper des services essentiels de proximité et de situer à plus d’une heure le trajet de futures mères du Haut St-Laurent pour accoucher, cette décision porte un dur coup au développement du Suroît en favorisant l’établissement des jeunes familles du côté de Vaudreuil-Soulanges"", soutient la porte-parole du Comité de mobilisation, Edith Gariépy en entrevue vidéo avec Néomédia

Le principal  argument du CISSSMO pour justifier sa décision est que le nombre d’accouchements annuels des résidentes de Beauharnois-Salaberry et du Haut-St-Laurent ne justifieraient pas le maintien des services d’accouchement à Valleyfield.

" Voilà un argument de technocrate-comptable à courte vue qui ne tient pas la route si on tient compte du fait qu’un certain nombre de futures mères de Vaudreuil-Soulanges à Coteau-du-Lac ou à St-Zotique préféreront  accoucher à Valleyfield plutôt qu’à Vaudreuil, que le nombre d’accouchements des résidantes du Suroît va augmenter suite aux succès des efforts qui sont en cours pour rajeunir sa population et que, de toutes façons, plusieurs autres hôpitaux du Québec réalisent moins d’accouchements que chez nous et offre d’excellents services", ajoute-t-elle. 

De plus, cette décision du CISSSMO provoque déjà le déplacement des gynécologues et des pédiatres vers Vaudreuil-Soulanges. " Suite aux contacts que nous avons eu avec le CISSS-MO, la direction nous a clairement laissé savoir qu’elle n’entend pas changer sa décision. Une fois l’hôpital de Vaudreuil construit, il n’y aura plus d’accouchements qui seront pratiqués à l’hôpital de Valleyfield. Disparaîtront également la gynécologie et la pédiatrie qui seront transférées à Vaudreuil', laisse-t-elle aussi savoir. 

Pétition en ligne 

Devant cette catastrophe annoncée, la population de l’extrême sud-ouest du Québec se mobilise. Déjà la MRC Beauharnois-Salaberry, les conseils municipaux de Franklin, Huntingdon, Ste-Anicet, Ste-Barbe, St-Stanislas-de-Kostka, de Beauharnois et de Salaberry de Valleyfield, plusieurs associations, groupes communautaires et syndicats, ont passé des résolutions exigeant le maintien intégral des services liés au Centre Mère-Enfant de l’Hôpital du Suroît. Et ça continue d’affluer. 

C’est dans ce contexte qu'une vaste mobilisation populaire est lancée via une pétition adressée ministère de la santé et au gouvernement du Québec. Une première pétition lancée en mars dernier a dû être suspendue à cause de la pandémie du Coronavirus. Une nouvelle pétition est donc lancée dès maintenant et peut être signée au: https://bit.ly/2Q47Ngw .

Il est également possible de se procurer une copie papier de la pétition  en laissant son nom et son numéro de téléphone au 450-373-4504 ou en écrivant à [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.