Publicité

24 juillet 2020 - 14:00

Aide financière COVID-19

625 millions de dollars pour l’accès aux services de garde

Le gouvernement du Canada a annoncé l'injection de 625 millions de dollars pour que les familles aient accès à des services de garde. 

L’annonce a été faite aujourd’hui par le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Ahmed Hussein. 

« L'accès à des services de garde de qualité, abordables et souples, sera la clé pour que les parents canadiens retournent au travail et que notre économie se relève de cette crise », explique Ahmed Hussein.

Le contexte de pandémie de COVID-19 avait mis le secteur en péril en raison, notamment des fermetures temporaires et la perte du revenu essentiel que représentent les frais d'admission.

En plus des accords conclus conformément au Cadre multilatéral d'apprentissage et de garde des jeunes enfants, ce financement élèvera à près de 1,2 milliard de dollars le soutien du gouvernement du Canada dans ce secteur pour 2020-2021. C'est une augmentation de 67 % comparativement à l'année où le financement avait été le plus élevé, soit 2005-2006, et qui totalisait alors 700 millions de dollars.

Domaine prioritaire
Le 17 juillet, Justin Trudeau avait identifié la nécessité d’avoir un nombre suffisant de places en garderie pour les enfants canadiens comme étant l’un des sept domaines prioritaires du gouvernement pour la relance de l’économie des provinces au cours des six à huit prochains mois.

Les six autres domaines prioritaires du gouvernement canadien sont: 

  • Tests, recherche de contacts et gestion des données
  • Capacité du système de santé
  • Populations vulnérables
  • Municipalités
  • Équipement de protection personnel pour les travailleurs
  • Congé de maladie pancanadien

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.