Publicité

17 février 2020 - 15:36 | Mis à jour : 15:41

Activité gratuite

Le tricot en vedette à Saint-Urbain-Premier pendant la relâche scolaire

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les jeunes de l’école primaire de Saint-Urbain-Premier intéressés par le tricot pourront apprendre à manier les aiguilles pendant la semaine de relâche. Une activité en ce sens est prévue les 2, 4 et 6 mars prochain à la bibliothèque Armand-Miller, adjacente à l’établissement scolaire de 14h à 16h.

« On voulait faire ça à la bibliothèque puisque les jeunes qui y participeront pourront venir le terminer au besoin à leur retour à l’école car l’école est située à côté de celle-ci. L’atelier est ouvert aux 8 ans et plus et sera gratuit pour tous. Le matériel sera fourni aux débutants alors que les autres sont invités à apporter leur ouvrage en cours », précise Doris, l’une des organisatrices de cette activité.

Concrètement, ces ateliers permettront aux participants de confectionner un coussin à épingle et un porte-crayon. « Une portion théorie de cinq ou dix minutes sera communiquée aux participants qui, par la suite, seront invités à se lancer dans ces projets de création. Notre objectif est de monter aux participants à tricoter ou de les aider à perfectionner leur technique », ajoute-t-elle.

Au cours des ateliers, du café et des jus seront servis. Un minimum de 5 participants est requis pour que l’atelier ait lieu. L’inscription obligatoire, auprès de la bibliothèque Armand-Miller, au plus tard le 25 février pour permettre aux organisateurs de prévoir le matériel à fournir.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.