Publicité
10 mars 2019 - 15:00

Programme de subvention pour tous les âges

Optez pour des couches lavables et économisez de l'argent

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Fort du succès de cette initiative au cours des deux années, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield récidive en matière de couches lavables. La municipalité met de nouveau, à la disposition de ses citoyens, son programme de subvention incitant à l’utilisation de couches lavables, et ce, quel que soit l’âge l’utilisateur.

Depuis son implantation, en 2017, ce sont 155 subventions qui ont été accordées, pour un montant de plus de 21 900 $; un réel succès. L’objectif est d’encourager l’adoption de comportements écoresponsables visant la préservation de l'environnement et favorisant le développement durable. Si une trentaine de couches lavables (autour de 500 $) remplacent entre 5 000 et 7 000 couches jetables (environ 1 400 $), on comprendra que le gain est écologique, mais aussi économique!

Une particularité appréciée 

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield se démarque par ce programme qui ne se restreint pas qu’aux bébés. La subvention, d’un montant de 150 $, pour des achats locaux, est accessible aux Campivallensiens de tous les âges, qu’ils soient poupons, enfants, adolescents, adultes ou aînés. Selon les résultats du Canadian Urinary Bladder Survey, 33 % des femmes entre 41 et 64 ans sont touchés par l’incontinence et ce chiffre monte à 55 % pour les femmes de 65 ans et plus.

Inciter la participation 

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield consent à une aide maximale de 150 $ avant taxes à l’achat de couches lavables. La formule a été retenue pour son caractère incitatif afin qu’un maximum de personnes tente l’expérience. Avec ce montant, les citoyens peuvent acquérir trois ou quatre couches lavables afin de tester cette nouvelle habitude et se rassurer. L’investissement de 500 $, malgré l’économie qu’il génère à moyen terme, fait hésiter parfois les consommateurs qui ne sont pas encore totalement convaincus. Le succès repose aussi sur la formation des utilisateurs des couches. La Ville propose sur son site Web, ville.valleyfield.qc.ca/couches-lavables, quelques références pertinentes donnant accès à des conseils, trucs et astuces.

600 millions de couches jetables enfouies par année

Selon Maggy Hinse, conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, « Les couches jetables sont polluantes parce que nous en jetons 600 millions par an, soit 1 tonne en moyenne par enfant jusqu’à la propreté; un chiffre ahurissant qui fait de ce déchet le 3e en importance dans les sites d’enfouissement du Québec. Leur production nécessite 40 % plus d’eau que l’utilisation et la production combinées des couches lavables. Chaque geste compte. Tendre vers ce mode d’action environnementale diminue grandement l’empreinte écologique individuelle ».

Économiser au moins 1 500 $

L’option des couches lavables constitue un intérêt économique majeur. Un ensemble, qui pourra être utile à plusieurs enfants, coûte approximativement 500 $ alors qu’il faudra dépenser autour de 2 000 $ en achat de couches jetables pour un enfant jusqu’à sa propreté. Côté santé, les couches lavables sont constituées de matériaux naturels alors que les jetables sont fabriquées à partir de pétrole et d’autres produits pour l’absorption, une composition qui peut inquiéter vu le contact direct avec le corps de l’utilisateur.

Sollicitation citoyenne

Reflet d’une conscientisation écologique croissante, les citoyens sollicitaient de plus en plus la Ville pour bénéficier de ce type de subvention alors que ce programme faisait écho à notre politique familiale et aussi à l’Orientation 5.1 du PADD-E, le Plan d'action en développement durable avec une majeure en environnement de la Ville, soit environnement et écocitoyenneté : gestion des matières résiduelles.

Pour télécharger un formulaire, il faut se référer au site Web ville.valleyfield.qc.ca/couches-lavables ou bien s’adresser au Service récréatif et communautaire, situé au 479, rue Hébert.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.