Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2018 - 13:00

Bilan annuel 2017-2018

Signalements à la DPJ: en hausse de 7 % en Montérégie

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Pour la directrice de la protection de la jeunesse et directrice provinciale de la Montérégie, Josée Morneau, la vague #moiaussi a un impact considérable depuis un an. La conscience collective est plus éveillée et c'est, en partie, ce qui explique la hausse des signalements enregistrés en Montérégie par la DPJ. 

C'est le mercredi 10 octobre dernier aux quatre coins de la province qu'avait lieu le 15e bilan annuel, des directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse du Québec. Pour l'occasion, les médias avaient rendez-vous à Salaberry-de-Valleyfield au Centre jeunesse de la Montérégie. 

Les intervenants ont profité de cette tribune pour rendre hommage aux intervenants et témoigner de leur précieuse contribution, leur engagement et leur passion dans leur travail.

« En Montérégie, ils sont 1 200 intervenants psychosociaux et éducateurs qui sont présents auprès des jeunes et de leur famille et accompagnent ceux qui en prennent soin. Ils sont des collaborateurs précieux qui me permettent de remplir au quotidien mes obligations en matière de protection, de délinquance et d’adoption » mentionne Josée Morneau, directrice de la protection de la jeunesse et directrice provinciale de la Montérégie.

Ils sont des milliers d’intervenants, chaque jour, à rencontrer des jeunes et leur famille pour les accompagner dans leurs difficultés et les aider à les surmonter.

Au sein de notre société, leur travail est exigeant et essentiel. Portés par leurs convictions, les intervenants ont la cause des enfants tatouée sur le cœur. Ils évoluent à l’abri des regards, dans un univers complexe, éminemment sensible, où se côtoient la maladie mentale, la toxicomanie, l’itinérance, etc. Les conséquences et les souffrances qui découlent de ces problématiques sont multiples et ont un grand impact sur les enfants : les disputes conjugales, le délaissement parental, le mal de vivre, la criminalité des parents, la violence, les fugues et plus encore.

Voici quelques statistiques sur le plan provincial pour 2017-2018: 

  • -  96 014 signalements traités au Québec, une hausse de 5,3% par rapport à l’an dernier.

  • -  263 situations d’enfants signalées par jour, soit 13 situations de plus que l’an dernier.

  • -  60 % des enfants pris en charge par le DPJ sont demeurés dans leur milieu familial ou chez un tiers

    significatif.

  • -  10 561 adolescents ont reçu des services dans le cadre de la LSJPA, une légère diminution par rapport à l’an dernier.

  • - 400 adoptions québécoises et internationales.

  • Si on s'intéresse aux statistiques régionales, les voici pour la même période: 

  • - La DPJ-DP de la Montérégie a traité 13 626 signalements, une hausse de 7 %.

  • - Il s’agit de 37 signalements par jour formulés par des personnes qui se préoccupent de la situation d’un enfant.

  • - 1 797 adolescents ont reçu des services dans le cadre de la LSJPA, une légère diminution par rapport à l’an dernier.

  • - 64 adoptions québécoises et internationales.

Pour consulter le Bilan 2017-2018 et la vidéo thématique, visitez le site santeme.quebec et cliquez sur le bouton Bilan DPJ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.