Publicité

7 juillet 2021 - 10:00

Adoption d'un règlement lors de la séance d'hier soir

Salaberry-de-Valleyfield s'attaque à l'insalubrité des habitations de son territoire

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C'est hier, soit lors de la réunion régulière du conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield que les élus ont entériné le règlement 405 concernant l’entretien et la salubrité des bâtiments d’habitation. Concrètement, celui-ci vise à faciliter le quotidien des propriétaires, des locataires de logements ou de maisons de chambres situées sur le territoire. 

« Ce règlement constitue une des principales recommandations incluses dans notre nouvelle Politique de développement social. Sa mise en œuvre facilitera grandement notre pouvoir d’intervention en cette matière et ne pourra qu’être bénéfique pour nos concitoyens aux prises avec ce genre de problématiques. Habituellement, les démarches pour faire valoir ses droits dans un contexte d’insalubrité peuvent être longues et fastidieuses, surtout lorsque la cause doit être entendue par la Régie du logement. Grâce à notre règlement, les infractions seront traitées par la cour municipale, ce qui réduira considérablement les délais. Les citoyens n’auront pas non plus à se défendre eux-mêmes, puisque le constat d’infraction aura été donné par la Ville », a affirmé le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux peu de temps avant l'adoption de cette nouvelle réglementation. 

L'objectif derrière celle-ci est donc d'encadrer et de donner le pouvoir d'intervenir en cas d'insalubrité d'un logement dans un bâtiment à des fins d'habitation, incluant les maisons de chambres, et ce, qu'elle soit causée par le locataire ou le propriétaire. Afin d’appliquer la réglementation, le Service d’urbanisme et des permis a procédé à l’embauche d’une agente en salubrité, qui sera en poste pour l’entrée en vigueur du nouveau règlement, le 14 juillet prochain.

Étude des autres règlements semblables au Québec 

La démarche a été réalisée en étudiant les règlements en vigueur dans d’autres Villes, notamment les Villes de Montréal et de Québec, qui sont très expérimentées en la matière. Les normes qui semblaient pertinentes ont été retenues puis adaptées la réalité campivalensienne.

Faire une plainte

Les citoyens désirant formuler une plainte en lien avec la nouvelle réglementation pourront, dès le 14 juillet, contacter le Service de l’urbanisme et des permis au 450 370-4310 ou écrire à [email protected]qc.ca.

Le règlement peut être consulté sur le site Web de la Ville : ville.valleyfield.qc.ca/reglements-municipaux.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.