Publicité

6 février 2021 - 13:00

Pour des espaces de stationnement

Un 2e terrain nécessaire pour la Maison des aînés de Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À peine débuté, le projet de Maison des aînés, qui prendra place sur le site du parc des Mouettes à Salaberry-de-Valleyfield, est retardé. C’est que la Société Québécoise des Infrastructures (SQI) a mis sur pause le projet en raison d’une nouvelle exigence, soit de prévoir plus d’espaces de stationnement.

Rappelons que ce futur chantier est évalué à 52 M$ et qu’il hébergera, à terme, 96 résidents. De ce nombre, 72 seront des gens du troisième âge, alors que 24 places seront des adultes avec des besoins spécifiques. Au total, les plans dévoilés par le gouvernement prévoient l’aménagement de huit unités de 12 places chacune comprend des chambres individuelles munies de douches et de toilettes adaptées pour chaque résident.

Dans l’optique de satisfaire cette demande de la part de la SQI, la Ville a associé au projet, un nouveau terrain lui appartenant. Celui-ci prend place à 250 mètres de la future Maison des aînés. Ce lot d’une superficie de 9000 pieds carrés, fait ou fera prochainement, de tests de sol, tout comme le terrain qui accueillera cette résidence pour aînés. Une fois cette étape franchie, les deux terrains pourront être vendus au Ministère de la Santé dans l’optique d’assurer la continuité du projet immobilier.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.