Publicité

14 octobre 2021 - 14:19 | Mis à jour : 14:29

Le duo pourrait faire face à des accusations criminelles

Deux perquisitions et deux arrestations en lien avec le trafic de stupéfiants

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Ce mercredi 13 octobre, les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC de Vaudreuil-Soulanges Est ont effectué deux perquisitions en matière de lutte au trafic de stupéfiants sur la rue des Érables, à Les Coteaux. Un homme de 29 ans et une femme de 47 ans ont été arrêté lors de cette opération. 
 
Le duo a été libéré par promesse de comparaître et ils pourraient faire face à d’éventuelles accusations en matière de stupéfiants au Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield. 
 
L'enquête a été initiée il y a quelques semaines dans le cadre du programme ACCES - Cannabis (Action concertée contre l’économie souterraine). 
 
Un véhicule et une résidence de la rue des Érables ont fait l'objet de perquisitions au cours de cette journée. Voici le bilan des items saisis sur place: 
 
490 gr de cannabis;
- 50  gr de résine de cannabis;
- 3 plants de cannabis;
 - 790 comprimés de méthamphétamine;
- Plus de 1 gr de cocaïne et divers autres items servant au trafic de stupéfiants;
 
Notons que le maître-chien de la Sûreté du Québec a également participé à l’opération.

 

Rappelons que dans le cadre du programme ACCES Cannabis, la Sûreté du Québec veille quotidiennement à lutter contre la contrebande de cannabis à toutes les étapes de l’approvisionnement, allant de la production illégale à la contrebande de quartier, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois.

Les citoyens peuvent transmettre toute information relative à la production ou au trafic de stupéfiants de manière confidentielle en communiquant avec la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.