Publicité

20 avril 2021 - 08:40 | Mis à jour : 10:47

Collision avec un feu de circulation

Une automobiliste impliquée dans un accident s’en sort avec des menottes

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une femme dans la quarantaine qui circulait sur le boulevard Hébert à Salaberry-de-Valleyfield vers 22h20 hier soir a perdu la maîtrise de son véhicule avant d’aller percuter un feu de circulation situé à proximité. La conductrice qui a subi des blessures mineures à la suite de l’impact s’est fait passer les menottes pour conduite avec les capacités affaiblies.

L’accident, au cours duquel seule la voiture de la dame a été impliquée, est survenu à l’intersection des boulevards Hébert et Monseigneur-Langlois. Ce secteur a été fermé à la circulation pendant de longues minutes à la suite de l'accident afin que les autorités procèdent à leur intervention auprès de la femme et au nettoyage de la scène. 

Selon un témoin présent sur place, le feu de circulation heurté par la conductrice serait tombé au sol. À la suite de l'accident, la dame aurait donné du fil à retordre aux autorités qui ont été contraint de lui mettre un masque anti-crachat en raison de ses cris et de son agressivité envers les agents et pour assurer la sécurité de tous. 

«  La propriétaire du véhicule qui se trouvait au volant a refusé de fournir un échantillon d’haleine. Elle a donc été arrêtée puis transportée au centre hospitalier où elle a aussi refusé de subir une prise de sang. Elle a été relâchée par citation. Elle devra se présenter au Palais de justice de Valleyfield à une date ultérieure pour répondre à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies », résume la porte-parole de la Sûreté du Québec, Valérie Beauchamp.

Le permis de la dame a été suspendu pour 90 jours et son véhicule a été lourdement endommagé à la suite de l’impact. L'automobile est saisie pour 30 jours. 

Notons en terminant qu'elle n'a pas reçu de constat pour avoir outrepasser le couvre-feu. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.