Publicité

6 janvier 2021 - 08:00

Il a comparu au Palais de justice de Valleyfield

Un trentenaire arrêté pour trafic de stupéfiants

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Un trentenaire de Huntingdon a été arrêté le 4 janvier dernier et a comparu la même date au Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield en lien avec du trafic de stupéfiants. Sylvain Rémillard, 30 ans, s’est fait passer les menottes à la suite d’une perquisition menée par la Sûreté du Québec en début de semaine sur la rue Montcalm à Salaberry-de-Valleyfield.

Voici le bilan émis par le corps de police à la suite de cette opération quant aux substances et objets saisis sur place:

  • Plus de 50 gr de cocaïne;
  • Plus de 240 gr de cannabis illicite;
  • Plus de 230 comprimés de stupéfiants notamment de la méthamphétamine;
  • Une arme prohibée;
  • 2 téléphones cellulaires;
  • Un véhicule comme bien infractionnel;
  • Du matériel relié au trafic de stupéfiants

Notons qu’en plus des enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de Beauharnois-Salaberry, le maître-chien a été déployé lors de la perquisition qui a eu lieu dans une unité d’habitation. .

Devant le magistrat, M. Rémillard a dû répondre à deux chefs d’accusation dont trafic de stupéfiants et possession d’arme prohibée. Outre l’accusé, un autre homme de 46 ans a été rencontré par les policiers dans le cadre de ce dossier. Il pourrait aussi, éventuellement, faire face à la justice pour trafic de stupéfiants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.