Publicité

19 novembre 2020 - 11:00

Perquisition menée par le Service de police de Châteauguay

Un trentenaire arrêté à Beauharnois pour trafic de stupéfiants

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la mi-octobre, à la suite de l'obtention de diverses informations en lien avec le trafic de stupéfiants dans un immeuble de la rue Richardson, à Beauharnois, une enquête du Service de police de Châteauguay a démarré. En ce jeudi 19 novembre, le SPC confirme l'arrestation d'un suspect dans la trentenaire relativement à ce dossier. 

Une perquisition a d'ailleurs été menée sur place tôt ce matin. Plus de 10 policiers et enquêteurs ont participé à la perquisition qui a permis d’arrêter un homme dans la trentaine. L’individu est actuellement détenu et sera rencontré par les enquêteurs au cours de la journée.

Pour l’instant, une quantité de stupéfiants (cocaïne et cannabis) a été saisie lors de cette opération policière et les démarches d’enquêtes se poursuivent en ce moment sur place. Cette enquête visait principalement à démanteler un point de vente de stupéfiants qui opère à Beauharnois aux abords de lieux fréquentés par les jeunes.

Le Service de police de Châteauguay entend poursuivre activement ses efforts dans la lutte contre les stupéfiants, qui demeure une préoccupation constante.

Les informations en provenance du public demeurent un apport important à l’amorce des enquêtes liées aux stupéfiants. En tout temps, il est possible de laisser un message sur la ligne Info confidentielle au 450 698-3229.

Pour de plus amples informations en lien avec le signalement de vente de stupéfiants, vous pouvez consulter le site Web du SPC au https://ville.chateauguay.qc.ca/service-de-police/services-et-conseils/vente-de-stupefiants/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.