Publicité

18 novembre 2020 - 12:00

Il a assassiné sa conjointe le 16 novembre 2019

Le meurtrier de Linda Lalonde demeure détenu en attendant son procès

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 16 novembre 2019, Stéphane Massé prenait la vie de sa conjointe Linda Lalonde dans leur résidence de la rue Verner à Salaberry-de-Valleyfield. Un an jour pour jour après les faits, l’homme était de passage devant le juge Michel Pennou dans l’espoir d’être remis en liberté dans l’attente de son procès. La demande a été refusé par le magistrat qui siège au Palais de justice de Valleyfield.

Rappelons que l’homme est accusé d’avoir assassiné sa conjointe dans la nuit du 16 novembre 2019. Il s’était rendu lui-même dans un poste de police de quartier, à Montréal, pour avouer son crime.

Sa détention provisoire se poursuit donc jusqu’à la tenue de son procès qui pourrait se tenir en 2021. Les prochaines dates pour son enquête préliminaire seront bientôt connues.

Les détails entourant le crime ne peuvent être divulgués puisqu’ils sont visés par une ordonnance de non-publication.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.