Publicité

2 novembre 2020 - 17:00

Incendie ce samedi

Élan de solidarité pour quatre familles jetées à la rue à Saint-Louis-de-Gonzague

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Ce samedi, un incendie a jeté quatre familles de Saint-Louis-de-Gonzague à la rue. Le brasier a pris naissance dans un immeuble à logement située sur la rue de la Fabrique de la municipalité. L'incident a nécessité l'intervention de six services de sécurité incendie de la région. 

Devant l’ampleur du brasier et le risque important de propagation aux immeubles à proximité, six (6) municipalités sont venus prêter mains fortes afin de combattre l’incendie et assurer la sécurité des résidents et des bâtiments avoisinants. 

Grâce à une intervention rapide des services de sécurité incendie et à la vigilance des voisins, il n’y a eu aucun blessé sur les lieux et le feu a pu être maîtrisé rapidement. Malheureusement, des familles se retrouvent sans domicile et elles bénéficient actuellement d’un fort élan de solidarité de la population, des commerces locaux et des organismes du milieu. Il est important de noter que la cause de l’incendie n’a toujours pas été déterminée.

La Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague souhaite remercier les services de sécurité incendie des municipalités de Saint-Étienne-de-Beauharnois, de Saint-Stanislas-de-Kostka, de Sainte-Barbe, d’Howick, d’Ormstown et d’Huntingdon qui sont venus aider son service d’incendie. « Je tiens à remercier mes collègues ainsi que l’Association d’entraide mutuelle de feu du Québec Sud-Ouest pour leur précieuse collaboration. Grâce à eux, nous avons évité que le feu se propage aux autres immeubles à logements et jettent ainsi plusieurs familles à la rue» a souligné le directeur du service de sécurité incendie de Saint-Louis-de-Gonzague, Alain Meloche.

« Nous sommes très fiers de nos pompiers. Une intervention rapide et professionnelle a permis d’éviter le pire. Je tiens en mon nom, au nom du conseil municipal et au nom de toute la population, à leur partager toute notre reconnaissance » de conclure le maire, Yves Daoust. 

-

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.