Publicité

4 octobre 2020 - 10:00

Coup de filet

La GRC et la SQ saisissent 8 millions de cigarettes illégales

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 29 septembre dernier, les policiers de la GRC du Détachement de Valleyfield, avec l'assistance de la Sûreté du Québec, ont mis la main sur 8 millions de cigarettes illégales lors d'une saisie. Un individu originaire de Mississauga a été arrêté.

C'est lors d'une opération de routine dans le secteur de Saint-Zotique que les policiers ont intercepté un camion semi-remorque. En procédant à des vérifications, ils ont découvert 800 caisses contenant chacune 10 000 cigarettes illégales, d'une valeur approximative de 880 000 $ sur le marché. Il s'agit de la saisie la plus importante à être effectuée sur le territoire desservi par le Détachement de Valleyfield depuis 2014.

L'individu interpellé a été relâché et il comparaîtra à une date ultérieure. Il fera face à des accusations de possession de produits du tabac non estampillés, conformément à la Loi de 2001 sur l'Accise. L'enquête se poursuit.

Appel au public

Le commerce illicite du tabac constitue une menace pour la sécurité et la santé des citoyens. La loi interdit de posséder ou de vendre des produits du tabac qui ne sont pas conformément empaquetés et estampillés. En achetant des produits dérivés du tabac illégal, les consommateurs financent une activité criminelle.

Vous avez des renseignements relativement au commerce de produits du tabac illégaux ou d'autres activités illicites? Communiquez avec la GRC au 1-800-771-5401.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.