Publicité

18 juillet 2020 - 10:00

La vigilance est de mise

Nouvelle fraude populaire auprès des aînés

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Un type de fraude en cours touchant les aînées gagne en popularité en cette période difficile. Le stratagème vise plus spécifiquement des clientes de Desjardins âgées de plus de 75 ans. La vigilance est de mise de la part de cette clientèle, mais aussi de leurs proches. 

Deux fraudeurs se font passer pour un policier et pour une conseillère de Desjardins afin d’obtenir les cartes de crédit ou de débit des victimes et des renseignements personnels leur permettant de les utiliser.

Modus Operandi

Les fraudeurs communiquent avec leur victime par téléphone et se présentent comme étant un policier et une conseillère de Desjardins.  Ils lui expliquent qu'elle a été victime de fraude et, qu’afin d’aider à l’enquête, elle doit mettre ses cartes de débit et de crédit dans une enveloppe au nom du service de police et les déposer dans sa boîte aux lettres.

Ils spécifient à la victime qu’un policier passera récupérer le tout rapidement. Dans certains cas, les fraudeurs demandent aussi le ou les NIP des cartes prétextant toujours que c’est pour des fins d’enquête. Ils récupèrent les cartes et, par la suite, effectuent des achats.

À noter que les fraudeurs sont au courant de certaines transactions bancaires effectuées par la victime et en font mention lors de l’appel afin d’ajouter à leur crédibilité et de gagner sa confiance. 

Conseils

Si vous recevez un appel d’un représentant d’un service de police ou d’une institution financière et qu’il vous demande de remettre votre carte de débit ou de crédit, raccrochez et communiquez ensuite avec le 911 pour faire un signalement.

Ne donnez pas vos cartes et vos numéros d’identification personnelle à qui que ce soit et sous aucun prétexte à moins d’être à votre institution financière ou que vous ayez vous-même contacté les policiers.

Si vous avez été victime de cette fraude, les policiers vous invitent à porter plainte en communiquant avec le 911.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.