Publicité

10 juillet 2020 - 10:09

Hier midi sur le Chemin Larocque

Deux enfants seuls dans une voiture, une Campivallensienne est arrêtée

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une femme dans la trentaine a été arrêtée hier par la Sûreté du Québec pour avoir laissé ses deux enfants seuls dans une voiture. Le véhicule était immobilisé sur le Chemin Larocque dans le stationnement d’une clinique médicale avec les clés dans l’ignition. 

L’appel a été fait vers midi trente pour signaler la présence de deux mineurs, de moins de 10 ans, seuls dans une voiture où aucun adulte ne se trouvait. Une fenêtre arrière était ouverte et les clés de l’automobile étaient dans le contact.

« À leur arrivée sur place, les policiers ont constaté que les enfants allaient bien, qu’ils n’étaient pas incommodés par la chaleur, mais qu’ils étaient seuls à bord. Après quelques vérifications, la mère a été localisée et mise en arrestation pour abandon d’enfants. Elle a été libérée et pourrait recevoir une sommation à comparaître ultérieurement pour abandon d’enfant», rapporte Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Selon les informations de la SQ, les enfants auraient passé près d’une heure seuls dans le véhicule. Le dossier a été soumis au DPCD qui décidera de la suite des choses pour la mère dans la trentaine. La DPJ a aussi été informée et une enquête pourrait être ouverte. 

Notons que selon Environnement Canada, une température de 35,6 degrés Celsius a été enregistrée hier à Saint-Anicet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.