Publicité

10 juillet 2020 - 11:00

Hier soir sur la rue Pelletier

Champignons magiques et produits chimiques perquisitionnés à Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est tard hier soir, le jeudi 9 juillet, que les policiers de la Sûreté du Québec ont quitté une résidence de la rue Pelletier, à Salaberry-de-Valleyfield, après une perquisition. Un homme de 31 ans pourrait éventuellement être accusé dans ce dossier. 

Vers 16h hier, les agents se sont rendus sur place pour faire respecter une ordonnance de la cour. Le résident des lieux, un homme de 31 ans, était visé par le tribunal pour se soumettre à une évaluation psychiatrique. Une fois sur place, les agents ont constaté la présence de produits chimiques dangereux. 

Dès lors, un périmètre de sécurité a été érigé et les perquisitions se sont tenues jusqu’à tard hier soir. « Nous avons procédé à la saisie de champignons magiques, de divers produits chimiques et de matériel informatique sur les lieux. L’enquête se poursuit et des accusations pourraient être portées contre le trentenaire en lien avec la possession de produits explosifs, la possession de drogues et possiblement aussi la production de drogue », informe Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

L’homme de 31 ans a été transporté au Centre hospitalier pour y être évalué en vertu de l’ordonnance dont il faisait l’objet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.