Publicité

26 mars 2020 - 09:04 | Mis à jour : 10:54

Liées au trafic de stupéfiants

Quatre perquisitions en cours à Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Quatre perquisitions sont en cours à Salaberry-de-Valleyfield depuis 6h ce matin. Selon la Sûreté du Québec, ces opérations qui se tiennent dans deux logements et autant de résidences sont en lien avec le trafic de stupéfiants. Pour le moment, aucune arrestation n’est survenue dans ce dossier.

À lire aussi: 

« On va la gagner ensemble cette bataille », François Legault

COVID-19 : le fédéral donnera 2 000 $ par mois aux travailleurs mis à pied

Au moment d’écrire ces lignes, ce sont les  agents de la division enquête et coordination du crime organisé de la Montérégie, accompagnés de ceux de la section des crimes majeurs du poste de la MRC de Beauharnois-Salaberry qui oeuvrent dans deux logements situés sur les rues Victoria, Académie et dans autant de résidences des rues Léger et Ogilvie.

Ils sont assistés par le groupe tactique d’intervention et l’identité judiciaire. « Ces perquisitions sont la suite d’événements qui s’était produit à Salaberry-de-Valleyfield dans le passé et où des gestes de violence avaient été commis. C’est alors que l’enquête à débuté et nous a conduite aux opérations d’aujourd’hui. Pour le moment, personne n’a été arrêté, mais il se pourrait que ça change au cours de la journée », précise la porte-parole de la Sûreté du Québec, Ingrid Asselin.

Un bilan plus complet des articles et items saisis sur place sera dressé au cours des prochaines heures.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.