Publicité
5 mars 2020 - 11:31 | Mis à jour : 11:35

Ils étaient à bord d'un véhicule de luxe volé

Deux mineurs de l’Ontario arrêtés à Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le boulevard Monseigneur-Langlois a été, le 4 mars vers 21h, le théâtre d’un accident spectaculaire impliquant deux mineurs de l’Ontario. Ceux-ci se sont fait passer les menottes par la Sûreté du Québec après que le véhicule dans lequel le duo prenait place ait été au coeur d’un capotage.
 

« Vers 21h, des patrouilleurs qui circulaient sur l’autoroute 20 en direction Ouest à Salaberry-de-Valleyfield ont tenté d’intercepter, à la hauteur de la sortie 14, le conducteur d’un véhicule de luxe. Après avoir activé ses gyrophares, le chauffard a pris la fuite. Pendant sa course, il a brûlé plusieurs feux rouges et a roulé dans des terre-pleins. Il a heurté le véhicule devant lui, avant de faire la même chose avec un remblai à neige. C’est ce qui a fait capoter le véhicule qui s’est retrouvé sur le toit », résume le porte-parole du corps de police, Stéphane Tremblay.

Selon nos informations, la scène a pris fin devant l’usine Good Year, située sur le boulevard Monseigneur-Langlois. À l’intérieur se trouvaient deux jeunes hommes mineurs, originaires de l'Ontario. Après quelques vérifications, la SQ a découvert que la voiture de luxe a été rapportée comme volée dans les environs de Toronto.

Le duo n’a pas été blessé, mais il a tout de même été transporté à l’Hôpital du Suroît, tout comme l’autre automobiliste percuté par mesure préventive. « Ils ont tout reçu leur congé. Au cours des dernières heures, les deux jeunes hommes ont été rencontrés par les agents et l’enquête suit son cours », ajoute-t-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.