Publicité
1 mars 2020 - 12:25

Les pompiers de Châteauguay et de Saint-Étienne-de-Beauharnois étaient aussi sur place

Incendie d’origine criminelle tôt ce matin dans l’un des bâtiments de la SPEXEL à Beauharnois

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Vers 7h ce matin, les pompiers de la Ville de Beauharnois ont été appelés à se rendre sur la propriété de SPEXEL, sur la route 132, afin d’éteindre un incendie qui ravageait l’un des bâtiments situés à proximité de l’ancienne usine de l’entreprise. La cause du brasier, qui n’a fait aucun blessé, est d’origine criminelle.

« Lors de l’appel initial, on nous mentionnait que de la fumée était apparente. En nous rendant sur place, nous pensions que la fumée émanait des tours de refroidissement d’une usine située à proximité, on a donc repris le chemin de la caserne. Toutefois, on a réalisé qu’un incendie faisait rage dans l’un des bâtiments désaffectés de la SPEXEL, situés à proximité de l’ancienne usine », explique le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville de Beauharnois, Jean-Maurice Marleau.

Arrivés sur place, les sapeurs ont dû faire face à deux défis. « Nous avons fait appel aux services incendies de Châteauguay et de Saint-Étienne-de-Beauharnois en raison de la complexité de l’intervention. Premièrement, nous avons dû adopter une stratégie défensive pour éteindre les flammes puisque le bâtiment était désaffecté. Deuxièmement, nous ne pouvions pas y entrer parce qu’il menaçait de s’effondrer. Nous sommes donc restés à l’extérieur et une pelle a été demandée sur place pour le démolir », ajoute-t-il.

En raison de l’origine du brasier, le dossier sera confié au Service de police de la Ville de Châteauguay. « Ces installations n’ont pas d’électricité et nous avons vu des pistes dans la neige qui se rendait au bâtiment incendié, alors la cause est criminelle sans aucun doute », conclut-il.

Rappelons que le Service incendie de Beauharnois se rend aux installations de SPEXEL plusieurs fois par année pour éteindre différents incendies.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.