Publicité
23 janvier 2020 - 14:00

Arrêtés lors d'une perquisition

Un quatuor de trafiquants de drogue comparaît au Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

À la suite de l’intervention policière qui s’est déroulée dans une résidence de la route Harwood, à Vaudreuil-Dorion, le mercredi 22 janvier, quatre hommes se sont fait passer les menottes. L'un d'entre eux, âgé de 58 ans a été libéré sous promesse de comparaître alors que les trois autres ont dû répondre de leur acte au Palais de justice de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. 

Au cours de l'opérationprès de 900 comprimés s’apparentant à de la méthamphétamine, plus de 25 grammes s’apparentent à de la cocaïne, environ 450 grammes de cannabis, plus de 1300 $, une arme prohibée, 7 armes à feu mal entreposées et du matériel servant au trafic de stupéfiants ont été saisis.

C'est vers 9 h que les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC Vaudreuil Soulanges Est, assistés de policiers du groupe tactique d’intervention, de policiers du service de l’identité judiciaire et de policiers maître-chien de la Sûreté du Québec  ont été appelés à se rendre à la résidence. 

Avant la comparution officielle des suspects, la porte-parole de la SQ précisait à quelles accusations les hommes pourraient faire face, soit trafic de stupéfiants, possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, entreposage négligent d’armes à feu, possession d’une arme prohibée et possession de cannabis dans le but d’en faire la vente. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.