Publicité
26 décembre 2019 - 09:06

Par chance, personne n'a été blessé

Un incendie jette quatre familles à la rue le 25 décembre à Beauharnois

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les locataires de quatre logements situés dans un bloc-appartements sur la rue Saint-André à Beauharnois se souviendront longtemps du 25 décembre 2019, mais pour les mauvaises raisons. C’est que l’édifice dans lequel ils prenaient place a été la proie des flammes, les laissant ainsi à la rue le jour de Noël.

Les pompiers de Beauharnois, dirigé par le directeur du Service de sécurité incendie, Maurice Marleau ont été appelés à intervenir aux coins des rues Saint-André et Edgar-Hébert vers midi. Heureusement, personne n’a été blessé, même si tous les locataires se trouvaient à leur domicile en ce jour de fête. Ces derniers ont été pris en charge par la Croix rouge Canadienne.

L’alerte a été acheminée à la caserne à 11h59 et lorsque M. Marleau est arrivé sur les lieux, la Sûreté du Québec avait procédé à une vérification primaire des lieux. « Un important banc de fumée était bien visible alors que je me dirigeais sur place. À mon arrivée, le feu avait atteint une hauteur de cinq pieds de haut et on a dû demander l’intervention du Service de sécurité incendie de Châteauguay en raison de la force du brasier. Un back draft de fumée s’est aussi produit, faisait voler en éclat les portes avant », raconte M. Marleau.

Importants dommages 

Constant l’ampleur de l’incendie, la stratégie des sapeurs a été directe afin de circonscrire le feu. Le sous-sol et le rez-de-chaussée de l’immeuble ont été les étages les plus touchés en termes de dommages. « La réintégration sera impossible avant quelques jours. Tout porte à croire que l’origine de l’incendie serait un feu de cuisson. En plus de nos collègues de Châteauguay, on a aussi sollicité l’aide des services incendies de Salaberry-de-Valleyfield pour leur camion pompe et de Saint-Étienne de Beauharnois en couverture de territoire. L’UCMU est aussi venu nous prêter main-forte », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.